Le gouvernement ouvert

Qu’est-ce qu’un gouvernement ouvert?

L’expression « gouvernement ouvert » reflète une tendance un peu partout, au sein des différents paliers de gouvernement, à être plus transparent, responsable et réceptif à l’égard des citoyens, qui avaient émis un désir en ce sens. Les gouvernements reconnaissent que la vraie démocratie implique non seulement de travailler pour les citoyens et les intervenants, mais aussi avec eux. Les gouvernements ouverts d’un océan à l’autre valorisent donc les idées, les connaissances et l’expertise que les citoyens peuvent partager dans le cadre de leurs opérations et de leurs processus décisionnels.

Le succès des gouvernements ouverts dépend du recours à des activités, à des approches et à des stratégies novatrices visant à resserrer les liens entre les citoyens et les intervenants et leurs gouvernements. On assiste alors à une amélioration du partage des connaissances, de l’innovation et de la collaboration, et à une mobilisation et une participation du public plus importantes. Finalement, cela appuie et facilite l’élaboration de meilleurs programmes, politiques et services, et la prise de décisions plus adaptées.

Aux TNO, l’ouverture est une composante clé d’une culture gouvernementale plus vaste qui reconnaît que les citoyens ont le droit d’accéder à des données et à des renseignements (avec les exceptions requises pour des raisons de sécurité et de respect de la vie privée) et de dialoguer avec le gouvernement des dossiers qui les touchent. Comme le stipule le Mandat du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest pour 2016 à 2019, le GTNO a pris plusieurs engagements pour accroître la transparence et la responsabilisation, incluant l’élaboration d’une politique d’ouverture gouvernementale. La mission de veiller à la concrétisation de ces engagements a été confiée au ministre responsable de la consultation du public et de la transparence, un nouveau portefeuille créé à la 18e Assemblée législative et confié à M. Louis Sebert.

Dans le cadre des démarches visant à élaborer la politique de gouvernement ouvert, le ministre a sillonné le territoire de décembre 2016 à mai 2017 pour mener des séances de consultation publique. Il a ainsi pu aller à la rencontre des Ténois pour les entendre et mieux connaître leurs priorités et leurs préoccupations en matière d’ouverture gouvernementale.

Quinze séances publiques se sont tenues dans treize collectivités ténoises. Des séances ciblées avec des intervenants choisis, dont des représentants des médias et de différentes ONG, ont aussi eu lieu à Yellowknife. Pendant cette période, on a également accepté des commentaires par écrit au sujet de la politique. Un rapport intitulé Ce que nous avons entendu a été déposé lors de la session législative de l’automne 2017.

Une politique de gouvernement ouvert a été élaborée à partir des résultats de la consultation, des commentaires des différents ministères, de la recherche sur les initiatives d’ouverture menée par d’autres administrations, et des commentaires du Comité permanent des opérations gouvernementales. Ces travaux ont abouti à la publication de la Politique de gouvernement ouvert (11.54) en mars 2018.

La Politique de gouvernement ouvert témoigne de l’intention du GTNO d’améliorer concrètement l’ouverture, la transparence et la responsabilité en établissant des directives et des lignes directrices qui normalisent la façon dont il dialogue avec le public et lui partage des informations et données. Plus précisément, la Politique liste une série d’actions à prendre, et crée une tribune où les différents ministères pourront travailler de concert pour renforcer ces trois secteurs :

  • La communication de données détenues par le gouvernement, comme des ensembles de données, des faits, des chiffres ou des statistiques (données ouvertes).
  • La communication de renseignements à propos des programmes, publications, activités et dépenses du gouvernement (information ouverte).
  • La participation concrète des résidents, des collectivités et des organisations dans les processus décisionnels du gouvernement (dialogue ouvert).