Sécurité et mieux-être communautaires

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest s’est fixé
64 engagements
dans ce domaine.
42
Tenu
22
En cours de réalisation
0
En cours de planification
  • Indicateurs de progrès des engagements
    • Tenu
    • En cours de réalisation
    • En cours de planification
  • Indicateurs de progrès des étapes importantes
    • Tenu
    • En cours de réalisation
    • En cours de planification
  • Engagement
    • 2016
    • 2017
    • 2018
    • 2019
Se concentrer sur la santé mentale et les dépendances par une offre de services locaux selon des méthodes culturellement appropriées.
4.1.1
Pour accroître l’accès à des programmes et à des services culturellement appropriés, nous élaborerons un cadre complet sur la santé mentale et les dépendances :
 
Qui accorde la priorité aux services de consultation externe en santé mentale, avec une attention particulière aux services de santé mentale des jeunes dans les écoles et dans la collectivité au sens large.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.1 : Pour accroître l’accès à des programmes et à des services appropriés sur le plan culturel, nous élaborerons un cadre complet sur la santé mentale et les dépendances :

  • Qui accorde la priorité aux services de consultation externe en santé mentale en portant une attention particulière aux services de santé mentale des jeunes dans les écoles et dans la collectivité au sens large.
  • Qui comble les lacunes des services communautaires intégrés.
  • Qui accroît les choix de traitements à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

De plus, nous :

  • Évaluerons nos programmes de mieux-être axés sur la nature.
  • Effectuerons un projet pilote d’équipe mobile pour le traitement des dépendances et l’évaluerons.
  • Compilerons les données de base pour permettre au gouvernement de mieux rendre compte du rendement des services sur la santé mentale et les dépendances.

Le Ministère a décidé de se concentrer sur la santé mentale et les dépendances pour améliorer le mieux-être et la sécurité communautaires dans leur ensemble. Le Cadre stratégique sur la santé mentale et la lutte contre les dépendances, Tête et esprit, déposé le 2 novembre 2016, orientera tout le travail effectué dans ce domaine de 2016 à 2021.

Ce cadre jette les bases de trois nouveaux plans d’action (sur la santé mentale, les dépendances et le mieux-être mental des enfants et des jeunes). Ces plans d’action accorderont la priorité à l’amélioration des services pour les patients externes en se concentrant sur les services de santé mentale offerts aux jeunes dans les écoles et les collectivités; combleront des lacunes des services communautaires intégrés, et amélioreront les possibilités de traitement à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

Le plan d’action sur le mieux-être mental des enfants et des jeunes a été déposé à l’Assemblée législative durant la session d’automne 2017. Il établit cinq objectifs principaux : accroître les connaissances des enfants, des jeunes et des familles sur la santé mentale; offrir un environnement qui favorise le mieux-être mental des enfants et des jeunes; former une communauté d’adultes aptes et compétents pour soutenir le mieux-être mental des enfants et des jeunes; et améliorer l’accès aux services et aux programmes de mieux-être mental pour les enfants et les jeunes en utilisant des données et une perspective locales.

Les plans d’action sur la santé mentale et sur les dépendances et le rétablissement devraient être terminés en 2018.

Conclure l’examen par le comité d’experts
Terminer et publier un cadre stratégique sur la santé mentale
Élaborer un plan d’action sur la santé mentale et les dépendances pour les enfants et les jeunes
Élaborer un plan d’action territorial sur le mieux-être mental
Élaborer un plan d’action territorial de lutte contre les dépendances
Mettre en œuvre les mesures de 2017-2018 proposées dans les plans d’action
 
Qui aborde le problème des écarts dans les services communautaires intégrés.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.1 : Pour accroître l’accès à des programmes et à des services appropriés sur le plan culturel, nous élaborerons un cadre complet sur la santé mentale et les dépendances :

  • Qui accorde la priorité aux services de consultation externe en santé mentale en portant une attention particulière aux services de santé mentale des jeunes dans les écoles et dans la collectivité au sens large.
  • Qui comble les lacunes des services communautaires intégrés.
  • Qui accroît les choix de traitements à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

De plus, nous :

  • Évaluerons nos programmes de mieux-être axés sur la nature.
  • Effectuerons un projet pilote d’équipe mobile pour le traitement des dépendances et l’évaluerons.
  • Compilerons les données de base pour permettre au gouvernement de mieux rendre compte du rendement des services sur la santé mentale et les dépendances.

Le Ministère a décidé de se concentrer sur la santé mentale et les dépendances pour améliorer le mieux-être et la sécurité communautaires dans leur ensemble. Le Cadre stratégique sur la santé mentale et la lutte contre les dépendances, Tête et esprit, déposé le 2 novembre 2016, orientera tout le travail effectué dans ce domaine de 2016 à 2021.

Ce cadre jette les bases de trois nouveaux plans d’action (sur la santé mentale, les dépendances et le mieux-être mental des enfants et des jeunes). Ces plans d’action accorderont la priorité à l’amélioration des services pour les patients externes en se concentrant sur les services de santé mentale offerts aux jeunes dans les écoles et les collectivités; combleront des lacunes des services communautaires intégrés, et amélioreront les possibilités de traitement à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

Le plan d’action sur le mieux-être mental des enfants et des jeunes a été déposé à l’Assemblée législative durant la session d’automne 2017. Il établit cinq objectifs principaux : accroître les connaissances des enfants, des jeunes et des familles sur la santé mentale; offrir un environnement qui favorise le mieux-être mental des enfants et des jeunes; former une communauté d’adultes aptes et compétents pour soutenir le mieux-être mental des enfants et des jeunes; et améliorer l’accès aux services et aux programmes de mieux-être mental pour les enfants et les jeunes en utilisant des données et une perspective locales.

Les plans d’action sur la santé mentale et sur les dépendances et le rétablissement devraient être terminés en 2018.

Fin de l’examen par le comité d’experts
Terminer et publier un cadre stratégique sur la santé mentale
Élaborer un plan d’action sur la santé mentale et les dépendances pour les enfants et les jeunes
Élaborer un plan d’action territorial sur le mieux-être mental
Élaborer un plan d’action territorial de lutte contre les dépendances
Mettre en œuvre les mesures de 2017-2018 proposées dans les plans d’action
 
Qui évalue nos programmes de guérison des dépendances sur le territoire.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.1 : Pour accroître l’accès à des programmes et à des services appropriés sur le plan culturel, nous élaborerons un cadre complet sur la santé mentale et les dépendances :

  • Qui accorde la priorité aux services de consultation externe en santé mentale en portant une attention particulière aux services de santé mentale des jeunes dans les écoles et dans la collectivité au sens large.
  • Qui comble les lacunes des services communautaires intégrés.
  • Qui accroît les choix de traitements à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

De plus, nous :

  • Évaluerons nos programmes de mieux-être axés sur la nature.
  • Effectuerons un projet pilote d’équipe mobile pour le traitement des dépendances et l’évaluerons.
  • Compilerons les données de base pour permettre au gouvernement de mieux rendre compte du rendement des services sur la santé mentale et les dépendances.

Le Ministère a décidé de se concentrer sur la santé mentale et les dépendances pour améliorer le mieux-être et la sécurité communautaires dans leur ensemble. Le Cadre stratégique sur la santé mentale et la lutte contre les dépendances, Tête et esprit, déposé le 2 novembre 2016, orientera tout le travail effectué dans ce domaine de 2016 à 2021.

Ce cadre jette les bases de trois nouveaux plans d’action (sur la santé mentale, les dépendances et le mieux-être mental des enfants et des jeunes). Ces plans d’action accorderont la priorité à l’amélioration des services pour les patients externes en se concentrant sur les services de santé mentale offerts aux jeunes dans les écoles et les collectivités; combleront des lacunes des services communautaires intégrés, et amélioreront les possibilités de traitement à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

Le plan d’action sur le mieux-être mental des enfants et des jeunes a été déposé à l’Assemblée législative durant la session d’automne 2017. Il établit cinq objectifs principaux : accroître les connaissances des enfants, des jeunes et des familles sur la santé mentale; offrir un environnement qui favorise le mieux-être mental des enfants et des jeunes; former une communauté d’adultes aptes et compétents pour soutenir le mieux-être mental des enfants et des jeunes; et améliorer l’accès aux services et aux programmes de mieux-être mental pour les enfants et les jeunes en utilisant des données et une perspective locales.

Les plans d’action sur la santé mentale et sur les dépendances et le rétablissement devraient être terminés en 2018.

Travailler avec un gouvernement autochtone afin d’élaborer une méthode d’évaluation
Évaluer, avec les gouvernements autochtones, un programme de guérison des dépendances fondé sur la nature
Établir une approche d’évaluation continue
 
Qui modèle une équipe mobile pour le traitement des dépendances.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.1 : Pour accroître l’accès à des programmes et à des services appropriés sur le plan culturel, nous élaborerons un cadre complet sur la santé mentale et les dépendances :

  • Qui accorde la priorité aux services de consultation externe en santé mentale en portant une attention particulière aux services de santé mentale des jeunes dans les écoles et dans la collectivité au sens large.
  • Qui comble les lacunes des services communautaires intégrés.
  • Qui accroît les choix de traitements à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

De plus, nous :

  • Évaluerons nos programmes de mieux-être axés sur la nature.
  • Effectuerons un projet pilote d’équipe mobile pour le traitement des dépendances et l’évaluerons.
  • Compilerons les données de base pour permettre au gouvernement de mieux rendre compte du rendement des services sur la santé mentale et les dépendances.

Le Ministère a décidé de se concentrer sur la santé mentale et les dépendances pour améliorer le mieux-être et la sécurité communautaires dans leur ensemble. Le Cadre stratégique sur la santé mentale et la lutte contre les dépendances, Tête et esprit, déposé le 2 novembre 2016, orientera tout le travail effectué dans ce domaine de 2016 à 2021.

Ce cadre jette les bases de trois nouveaux plans d’action (sur la santé mentale, les dépendances et le mieux-être mental des enfants et des jeunes). Ces plans d’action accorderont la priorité à l’amélioration des services pour les patients externes en se concentrant sur les services de santé mentale offerts aux jeunes dans les écoles et les collectivités; combleront des lacunes des services communautaires intégrés, et amélioreront les possibilités de traitement à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

Le plan d’action sur le mieux-être mental des enfants et des jeunes a été déposé à l’Assemblée législative durant la session d’automne 2017. Il établit cinq objectifs principaux : accroître les connaissances des enfants, des jeunes et des familles sur la santé mentale; offrir un environnement qui favorise le mieux-être mental des enfants et des jeunes; former une communauté d’adultes aptes et compétents pour soutenir le mieux-être mental des enfants et des jeunes; et améliorer l’accès aux services et aux programmes de mieux-être mental pour les enfants et les jeunes en utilisant des données et une perspective locales.

Les plans d’action sur la santé mentale et sur les dépendances et le rétablissement devraient être terminés en 2018.

Évaluer les programmes pilotes
Évaluer la faisabilité dans d’autres collectivités
 
Qui accroît les choix de traitements à l’échelle locale et régionale, y compris les suivis.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.1 : Pour accroître l’accès à des programmes et à des services appropriés sur le plan culturel, nous élaborerons un cadre complet sur la santé mentale et les dépendances :

  • Qui accorde la priorité aux services de consultation externe en santé mentale en portant une attention particulière aux services de santé mentale des jeunes dans les écoles et dans la collectivité au sens large.
  • Qui comble les lacunes des services communautaires intégrés.
  • Qui accroît les choix de traitements à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

De plus, nous :

  • Évaluerons nos programmes de mieux-être axés sur la nature.
  • Effectuerons un projet pilote d’équipe mobile pour le traitement des dépendances et l’évaluerons.
  • Compilerons les données de base pour permettre au gouvernement de mieux rendre compte du rendement des services sur la santé mentale et les dépendances.

Le Ministère a décidé de se concentrer sur la santé mentale et les dépendances pour améliorer le mieux-être et la sécurité communautaires dans leur ensemble. Le Cadre stratégique sur la santé mentale et la lutte contre les dépendances, Tête et esprit, déposé le 2 novembre 2016, orientera tout le travail effectué dans ce domaine de 2016 à 2021.

Ce cadre jette les bases de trois nouveaux plans d’action (sur la santé mentale, les dépendances et le mieux-être mental des enfants et des jeunes). Ces plans d’action accorderont la priorité à l’amélioration des services pour les patients externes en se concentrant sur les services de santé mentale offerts aux jeunes dans les écoles et les collectivités; combleront des lacunes des services communautaires intégrés, et amélioreront les possibilités de traitement à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

Le plan d’action sur le mieux-être mental des enfants et des jeunes a été déposé à l’Assemblée législative durant la session d’automne 2017. Il établit cinq objectifs principaux : accroître les connaissances des enfants, des jeunes et des familles sur la santé mentale; offrir un environnement qui favorise le mieux-être mental des enfants et des jeunes; former une communauté d’adultes aptes et compétents pour soutenir le mieux-être mental des enfants et des jeunes; et améliorer l’accès aux services et aux programmes de mieux-être mental pour les enfants et les jeunes en utilisant des données et une perspective locales.

Les plans d’action sur la santé mentale et sur les dépendances et le rétablissement devraient être terminés en 2018.

Fin de l’examen par le comité d’experts
Terminer et publier un cadre stratégique sur la santé mentale
Élaborer un plan d’action sur la santé mentale et les dépendances pour les enfants et les jeunes
Élaborer un plan d’action territorial sur le mieux-être mental
Élaborer un plan d’action territorial de lutte contre les dépendances
Mettre en œuvre les mesures de 2017-2018 proposées dans les plans d’action
 
Qui compile des données de base pour que le gouvernement puisse rendre mieux compte du rendement des services sur la santé mentale et les dépendances.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.1 : Pour accroître l’accès à des programmes et à des services appropriés sur le plan culturel, nous élaborerons un cadre complet sur la santé mentale et les dépendances :

  • Qui accorde la priorité aux services de consultation externe en santé mentale en portant une attention particulière aux services de santé mentale des jeunes dans les écoles et dans la collectivité au sens large.
  • Qui comble les lacunes des services communautaires intégrés.
  • Qui accroît les choix de traitements à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

De plus, nous :

  • Évaluerons nos programmes de mieux-être axés sur la nature.
  • Effectuerons un projet pilote d’équipe mobile pour le traitement des dépendances et l’évaluerons.
  • Compilerons les données de base pour permettre au gouvernement de mieux rendre compte du rendement des services sur la santé mentale et les dépendances.

Le Ministère a décidé de se concentrer sur la santé mentale et les dépendances pour améliorer le mieux-être et la sécurité communautaires dans leur ensemble. Le Cadre stratégique sur la santé mentale et la lutte contre les dépendances, Tête et esprit, déposé le 2 novembre 2016, orientera tout le travail effectué dans ce domaine de 2016 à 2021.

Ce cadre jette les bases de trois nouveaux plans d’action (sur la santé mentale, les dépendances et le mieux-être mental des enfants et des jeunes). Ces plans d’action accorderont la priorité à l’amélioration des services pour les patients externes en se concentrant sur les services de santé mentale offerts aux jeunes dans les écoles et les collectivités; combleront des lacunes des services communautaires intégrés, et amélioreront les possibilités de traitement à l’échelle locale et régionale, y compris les services de suivi.

Le plan d’action sur le mieux-être mental des enfants et des jeunes a été déposé à l’Assemblée législative durant la session d’automne 2017. Il établit cinq objectifs principaux : accroître les connaissances des enfants, des jeunes et des familles sur la santé mentale; offrir un environnement qui favorise le mieux-être mental des enfants et des jeunes; former une communauté d’adultes aptes et compétents pour soutenir le mieux-être mental des enfants et des jeunes; et améliorer l’accès aux services et aux programmes de mieux-être mental pour les enfants et les jeunes en utilisant des données et une perspective locales.

Les plans d’action sur la santé mentale et sur les dépendances et le rétablissement devraient être terminés en 2018.

Mettre en œuvre un outil de surveillance des données du programme de counseling communautaire
Recueillir des données de référence et suivre les indicateurs de rendement de divers programmes
 
4.1.2
En tenant compte de la santé mentale et des dépendances, nous examinerons des façons novatrices de prévenir et de réduire le crime par une gestion de cas intégrée, des tribunaux de mieux-être, des tribunaux offrant des choix de traitement de la violence domestique, et des programmes correctionnels culturellement appropriés.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.1.2 – En tenant compte de la santé mentale et des dépendances, nous examinerons des façons novatrices de prévenir et de réduire le crime par une gestion de cas intégrée, des tribunaux de mieux-être, des tribunaux offrant des choix de traitement de la violence domestique, et des programmes correctionnels culturellement appropriés.

Gestion intégrée des cas (GIC) – Le projet pilote de GIC vise à créer, à favoriser et à appliquer une approche coordonnée, collaborative, multiministérielle et axée sur le client qui élimine les obstacles et comble les lacunes en matière de services auxquels sont confrontés les clients fréquents ayant des besoins complexes. Des clients participent à ce projet depuis octobre 2015.

Tribunal de mieux-être – Le Tribunal de mieux-être constitue une solution de rechange au système judiciaire courant. Il fonctionne selon un modèle visant à corriger les problèmes sous-jacents à un problème de toxicomanie ou d’alcoolisme, à une maladie mentale ou à un trouble cognitif.

Tribunal avec option d’atténuation de la peine pour violence familiale (APVF) – Le tribunal avec option d’APVF a été mis sur pied le 24 mars 2011. Il s’agit d’une solution pour les délinquants à faible risque qui assument la responsabilité de leurs actes (en plaidant coupable) et qui acceptent de suivre un programme de huit modules. Les délinquants font l’objet d’une présélection stricte et sont tenus de participer au programme de huit modules suivant l’ordonnance du tribunal. S’ils réussissent le programme, les délinquants verront leur peine atténuée. Les victimes ont accès à des services de soutien, qui peuvent être coordonnés par les services aux victimes. La sécurité des victimes est toujours une priorité. Cette option est offerte à Yellowknife et à Hay River; certains délinquants de Behchokǫ̀, de K’atl’odeeche et d’Enterprise peuvent également en bénéficier.

Programmes correctionnels appropriés sur le plan culturel – Le ministère de la Justice sait que pour pouvoir porter leurs fruits, les programmes offerts dans les établissements correctionnels doivent être conçus de manière à répondre aux besoins du délinquant, notamment à définir les causes profondes du comportement criminel d’une personne. Les programmes doivent également reconnaître l’importance de la culture et la courte durée d’incarcération de la plupart des détenus dans le territoire. Le Service correctionnel du ministère de la Justice offre un éventail de programmes autochtones conçus pour aider les délinquants à se réinsérer dans leurs collectivités.

Avec le soutien d’autres ministères se partageant l’enveloppe sociale, le ministère de la Justice poursuit la mise en œuvre du projet pilote de GIC à Yellowknife, et continue d’appuyer des programmes liés au tribunal de mieux-être et au tribunal avec option d’APVF. Il examine également des possibilités d’amélioration de programmes correctionnels appropriés sur le plan culturel. Le Ministère explore également des améliorations à ses programmes correctionnels adaptés à la culture. Les mesures entreprises afin de prévenir et de réduire la criminalité comprennent le début des audiences du tribunal avec option d’APVF à Behchokǫ̀ (étape importante 1), l’évaluation du projet pilote de GIC (étape importante 2), et la prestation de nouveaux programmes sur l’alcoolisme et la toxicomanie adaptés à la culture dans les établissements correctionnels (étape importante 3).

Engagements connexes pris dans le mandat

  • Engagement 4.4.1 – Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale en examinant la possibilité de proposer le tribunal avec option d’atténuation de la peine pour violence familiale (APVF) au-delà de Yellowknife et de Hay River.

  • Engagement 4.4.1 – Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale en offrant de la formation, des renseignements au public, et de la sensibilisation en ce qui concerne les protections offertes aux termes de la Loi sur la protection contre la violence familiale.

  • Engagement 4.4.1 – Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale en continuant de soutenir le programme de guérison pour hommes qui s’adonnent à la violence dans leurs relations intimes, comme le Programme de guérison Wek’eahkaa « Un nouveau jour ».

Commencer les séances du Tribunal avec option d’atténuation de la peine pour violence familiale à Behchokǫ̀
Achever l’évaluation du projet pilote sur la gestion de cas intégrée
Offrir de nouveaux programmes contre l'alcool et les dépendances culturellement appropriés en milieu correctionnel
4.1.3
Nous aiderons davantage les collectivités en crise en veillant à ce qu’il y ait des interventions appropriées en cas de suicide. Ainsi, nous allons :
 
Former une équipe constituée de membres du personnel de l’administration centrale et des bureaux régionaux pour constituer un réseau d’intervention qui soit en mesure d’assister les collectivités en cas de crise.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.3 – Nous aiderons davantage les collectivités en crise en veillant à ce qu’il y ait des interventions appropriées en cas de suicide.

  • Former une équipe constituée de membres du personnel de l’administration centrale et des bureaux régionaux pour constituer un réseau d’intervention qui soit en mesure d’assister les collectivités en cas de crise.
  • Fournir aux membres du réseau des formations axées sur les traumatismes et l’aide après un stress dû à un incident grave.
  • Augmenter les capacités d’intervention de manière à ce que chaque membre d’une équipe dans le réseau ait un substitut potentiel.
  • Utiliser l’expertise des membres du réseau pour améliorer les activités de prévention du suicide.
  • Mettre en place un cadre de suivi pour le programme.

Le Ministère améliorera les mesures de prévention du suicide grâce à l’élaboration d’un réseau de prévention du suicide et d’interventions en cas de crise à l’échelle des TNO. Ce réseau prendra une approche communautaire (impliquant tous les partenaires pertinents) et mettra l’accent sur la prévention, l’intervention et le suivi. Selon le Cadre stratégique sur le rétablissement en santé mentale et en lutte contre les dépendances, toutes les activités et initiatives liées à ce réseau doivent tenir compte des traumatismes et être axées sur le rétablissement ainsi qu’adaptées aux cultures.

Établir une équipe de soutien pour le personnel de l’administration centrale et des bureaux régionaux
 
Leur fournir des formations axées sur les traumatismes et l’aide après un stress dû à un incident grave.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.3 – Nous aiderons davantage les collectivités en crise en veillant à ce qu’il y ait des interventions appropriées en cas de suicide.

  • Former une équipe constituée de membres du personnel de l’administration centrale et des bureaux régionaux pour constituer un réseau d’intervention qui soit en mesure d’assister les collectivités en cas de crise.
  • Fournir aux membres du réseau des formations axées sur les traumatismes et l’aide après un stress dû à un incident grave.
  • Augmenter les capacités d’intervention de manière à ce que chaque membre d’une équipe dans le réseau ait un substitut potentiel.
  • Utiliser l’expertise des membres du réseau pour améliorer les activités de prévention du suicide.
  • Mettre en place un cadre de suivi pour le programme.

Le Ministère améliorera les mesures de prévention du suicide grâce à l’élaboration d’un réseau de prévention du suicide et d’interventions en cas de crise à l’échelle des TNO. Ce réseau prendra une approche communautaire (impliquant tous les partenaires pertinents) et mettra l’accent sur la prévention, l’intervention et le suivi. Selon le Cadre stratégique sur le rétablissement en santé mentale et en lutte contre les dépendances, toutes les activités et initiatives liées à ce réseau doivent tenir compte des traumatismes et être axées sur le rétablissement ainsi qu’adaptées aux cultures.

Offrir des formations spécialisées au réseau d’intervention en cas de crise (en cours)
 
Augmenter les capacités d’intervention de manière à ce que chaque membre d’une équipe dans le réseau ait un substitut potentiel.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.3 – Nous aiderons davantage les collectivités en crise en veillant à ce qu’il y ait des interventions appropriées en cas de suicide.

  • Former une équipe constituée de membres du personnel de l’administration centrale et des bureaux régionaux pour constituer un réseau d’intervention qui soit en mesure d’assister les collectivités en cas de crise.
  • Fournir aux membres du réseau des formations axées sur les traumatismes et l’aide après un stress dû à un incident grave.
  • Augmenter les capacités d’intervention de manière à ce que chaque membre d’une équipe dans le réseau ait un substitut potentiel.
  • Utiliser l’expertise des membres du réseau pour améliorer les activités de prévention du suicide.
  • Mettre en place un cadre de suivi pour le programme.

Le Ministère améliorera les mesures de prévention du suicide grâce à l’élaboration d’un réseau de prévention du suicide et d’interventions en cas de crise à l’échelle des TNO. Ce réseau prendra une approche communautaire (impliquant tous les partenaires pertinents) et mettra l’accent sur la prévention, l’intervention et le suivi. Selon le Cadre stratégique sur le rétablissement en santé mentale et en lutte contre les dépendances, toutes les activités et initiatives liées à ce réseau doivent tenir compte des traumatismes et être axées sur le rétablissement ainsi qu’adaptées aux cultures.

Augmenter les capacités d’intervention
 
Utiliser l’expertise des membres du réseau pour améliorer les activités de prévention du suicide.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.3 – Nous aiderons davantage les collectivités en crise en veillant à ce qu’il y ait des interventions appropriées en cas de suicide.

  • Former une équipe constituée de membres du personnel de l’administration centrale et des bureaux régionaux pour constituer un réseau d’intervention qui soit en mesure d’assister les collectivités en cas de crise.
  • Fournir aux membres du réseau des formations axées sur les traumatismes et l’aide après un stress dû à un incident grave.
  • Augmenter les capacités d’intervention de manière à ce que chaque membre d’une équipe dans le réseau ait un substitut potentiel.
  • Utiliser l’expertise des membres du réseau pour améliorer les activités de prévention du suicide.
  • Mettre en place un cadre de suivi pour le programme.

Le Ministère améliorera les mesures de prévention du suicide grâce à l’élaboration d’un réseau de prévention du suicide et d’interventions en cas de crise à l’échelle des TNO. Ce réseau prendra une approche communautaire (impliquant tous les partenaires pertinents) et mettra l’accent sur la prévention, l’intervention et le suivi. Selon le Cadre stratégique sur le rétablissement en santé mentale et en lutte contre les dépendances, toutes les activités et initiatives liées à ce réseau doivent tenir compte des traumatismes et être axées sur le rétablissement ainsi qu’adaptées aux cultures.

Soutenir les activités de prévention du suicide
 
Mettre en place un cadre de suivi pour le programme.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.1.3 – Nous aiderons davantage les collectivités en crise en veillant à ce qu’il y ait des interventions appropriées en cas de suicide.

  • Former une équipe constituée de membres du personnel de l’administration centrale et des bureaux régionaux pour constituer un réseau d’intervention qui soit en mesure d’assister les collectivités en cas de crise.
  • Fournir aux membres du réseau des formations axées sur les traumatismes et l’aide après un stress dû à un incident grave.
  • Augmenter les capacités d’intervention de manière à ce que chaque membre d’une équipe dans le réseau ait un substitut potentiel.
  • Utiliser l’expertise des membres du réseau pour améliorer les activités de prévention du suicide.
  • Mettre en place un cadre de suivi pour le programme.

Le Ministère améliorera les mesures de prévention du suicide grâce à l’élaboration d’un réseau de prévention du suicide et d’interventions en cas de crise à l’échelle des TNO. Ce réseau prendra une approche communautaire (impliquant tous les partenaires pertinents) et mettra l’accent sur la prévention, l’intervention et le suivi. Selon le Cadre stratégique sur le rétablissement en santé mentale et en lutte contre les dépendances, toutes les activités et initiatives liées à ce réseau doivent tenir compte des traumatismes et être axées sur le rétablissement ainsi qu’adaptées aux cultures.

Élaborer un cadre de suivi pour le programme
Agir pour que les aînés puissent vieillir chez eux.
4.2.1
Nous soutiendrons les aînés, afin qu’ils vivent dans leur propre maison le plus longtemps possible, et nous veillerons à offrir les soutiens adéquats à ceux qui ne le peuvent pas :
 
En passant en revue les programmes actuels afin de prévoir, sur une période de 20 ans, les besoins politiques et financiers.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.2.1 – Nous soutiendrons les personnes âgées, afin qu’elles vivent dans leur propre maison le plus longtemps possible, et nous veillerons à offrir les soutiens adéquats à ceux qui ne le peuvent pas :

  • en passant en revue les programmes actuels afin de prévoir, sur une période de 20 ans, les besoins politiques et financiers;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour améliorer les services de soins à domicile et de soins communautaires;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour accroître l’offre de services de soins palliatifs;
  • en trouvant de nouvelles sources de financement pour les centres de soins de longue durée;
  • en proposant un cadre de réglementation pour les soins à long terme.

Le Ministère a réalisé un examen du programme de soins de longue durée pour évaluer les besoins des 20 prochaines années. Cet examen déterminait qu’il fallait actualiser les prévisions d’investissement concernant les soins de longue durée et les places pour patients atteints de démence, diversifier les sources de financement pour les centres de soins de longue durée, et rédiger un cadre de réglementation pour les soins de longue durée. http://www.hss.gov.nt.ca/sites/www.hss.gov.nt.ca/files/resources/nwt-long-term-care-program-review-fr.pdf

Le système de santé offre actuellement 183 places en soins de longue durée et offrira bientôt 27 places supplémentaires lorsque la maison pour personnes âgées Jimmy Erasmus et l’établissement de soins de longue durée de Norman Wells ouvriront.

L’Assemblée législative a approuvé le financement de 72 nouvelles places dans l’ancien immeuble de l’hôpital Stanton ainsi que 48 places à Hay River; de plus, elle est en train de planifier des places supplémentaires à Inuvik.

En 2018, le Ministère continuera à chercher de nouvelles sources de financement et à élaborer un cadre de réglementation pour les soins de longue durée.

Réaliser un examen des programmes de soins de longue durée en place
Lancer l’examen des programmes et services de soins communautaires et à domicile en place
 
En révisant les projections en capital pour les soins à long terme et les lits pour la démence.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.2.1 – Nous soutiendrons les personnes âgées, afin qu’elles vivent dans leur propre maison le plus longtemps possible, et nous veillerons à offrir les soutiens adéquats à ceux qui ne le peuvent pas :

  • en passant en revue les programmes actuels afin de prévoir, sur une période de 20 ans, les besoins politiques et financiers;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour améliorer les services de soins à domicile et de soins communautaires;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour accroître l’offre de services de soins palliatifs;
  • en trouvant de nouvelles sources de financement pour les centres de soins de longue durée;
  • en proposant un cadre de réglementation pour les soins à long terme.

Le Ministère a réalisé un examen du programme de soins de longue durée pour évaluer les besoins des 20 prochaines années. Cet examen déterminait qu’il fallait actualiser les prévisions d’investissement concernant les soins de longue durée et les places pour patients atteints de démence, diversifier les sources de financement pour les centres de soins de longue durée, et rédiger un cadre de réglementation pour les soins de longue durée. http://www.hss.gov.nt.ca/sites/www.hss.gov.nt.ca/files/resources/nwt-long-term-care-program-review-fr.pdf

Le système de santé offre actuellement 183 places en soins de longue durée et offrira bientôt 27 places supplémentaires lorsque la maison pour personnes âgées Jimmy Erasmus et l’établissement de soins de longue durée de Norman Wells ouvriront.

L’Assemblée législative a approuvé le financement de 72 nouvelles places dans l’ancien immeuble de l’hôpital Stanton ainsi que 48 places à Hay River; de plus, elle est en train de planifier des places supplémentaires à Inuvik.

En 2018, le Ministère continuera à chercher de nouvelles sources de financement et à élaborer un cadre de réglementation pour les soins de longue durée.

Élaborer des projections en capital à jour
 
En élaborant des choix de financement pour les centres de soins de longue durée.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.2.1 – Nous soutiendrons les personnes âgées, afin qu’elles vivent dans leur propre maison le plus longtemps possible, et nous veillerons à offrir les soutiens adéquats à ceux qui ne le peuvent pas :

  • en passant en revue les programmes actuels afin de prévoir, sur une période de 20 ans, les besoins politiques et financiers;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour améliorer les services de soins à domicile et de soins communautaires;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour accroître l’offre de services de soins palliatifs;
  • en trouvant de nouvelles sources de financement pour les centres de soins de longue durée;
  • en proposant un cadre de réglementation pour les soins à long terme.

Le Ministère a réalisé un examen du programme de soins de longue durée pour évaluer les besoins des 20 prochaines années. Cet examen déterminait qu’il fallait actualiser les prévisions d’investissement concernant les soins de longue durée et les places pour patients atteints de démence, diversifier les sources de financement pour les centres de soins de longue durée, et rédiger un cadre de réglementation pour les soins de longue durée. http://www.hss.gov.nt.ca/sites/www.hss.gov.nt.ca/files/resources/nwt-long-term-care-program-review-fr.pdf

Le système de santé offre actuellement 183 places en soins de longue durée et offrira bientôt 27 places supplémentaires lorsque la maison pour personnes âgées Jimmy Erasmus et l’établissement de soins de longue durée de Norman Wells ouvriront.

L’Assemblée législative a approuvé le financement de 72 nouvelles places dans l’ancien immeuble de l’hôpital Stanton ainsi que 48 places à Hay River; de plus, elle est en train de planifier des places supplémentaires à Inuvik.

En 2018, le Ministère continuera à chercher de nouvelles sources de financement et à élaborer un cadre de réglementation pour les soins de longue durée.

Terminer l’étude et l’analyse de faisabilité des différents choix de financement
Finir d’élaborer les choix de financement
 
En proposant un cadre de réglementation pour les soins à long terme.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.2.1 – Nous soutiendrons les personnes âgées, afin qu’elles vivent dans leur propre maison le plus longtemps possible, et nous veillerons à offrir les soutiens adéquats à ceux qui ne le peuvent pas :

  • en passant en revue les programmes actuels afin de prévoir, sur une période de 20 ans, les besoins politiques et financiers;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour améliorer les services de soins à domicile et de soins communautaires;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour accroître l’offre de services de soins palliatifs;
  • en trouvant de nouvelles sources de financement pour les centres de soins de longue durée;
  • en proposant un cadre de réglementation pour les soins à long terme.

Le Ministère a réalisé un examen du programme de soins de longue durée pour évaluer les besoins des 20 prochaines années. Cet examen déterminait qu’il fallait actualiser les prévisions d’investissement concernant les soins de longue durée et les places pour patients atteints de démence, diversifier les sources de financement pour les centres de soins de longue durée, et rédiger un cadre de réglementation pour les soins de longue durée. http://www.hss.gov.nt.ca/sites/www.hss.gov.nt.ca/files/resources/nwt-long-term-care-program-review-fr.pdf

Le système de santé offre actuellement 183 places en soins de longue durée et offrira bientôt 27 places supplémentaires lorsque la maison pour personnes âgées Jimmy Erasmus et l’établissement de soins de longue durée de Norman Wells ouvriront.

L’Assemblée législative a approuvé le financement de 72 nouvelles places dans l’ancien immeuble de l’hôpital Stanton ainsi que 48 places à Hay River; de plus, elle est en train de planifier des places supplémentaires à Inuvik.

En 2018, le Ministère continuera à chercher de nouvelles sources de financement et à élaborer un cadre de réglementation pour les soins de longue durée.

Élaborer un document de discussion et mobiliser le public
Préparer une proposition législative en vue d’établir un cadre de réglementation pour les soins à long terme et la faire approuver par le Conseil exécutif
 
En élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour améliorer les services de soins à domicile et de soins communautaires.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.2.1 – Nous soutiendrons les personnes âgées, afin qu’elles vivent dans leur propre maison le plus longtemps possible, et nous veillerons à offrir les soutiens adéquats à ceux qui ne le peuvent pas :

  • en passant en revue les programmes actuels afin de prévoir, sur une période de 20 ans, les besoins politiques et financiers;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour améliorer les services de soins à domicile et de soins communautaires;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour accroître l’offre de services de soins palliatifs;
  • en trouvant de nouvelles sources de financement pour les centres de soins de longue durée;
  • en proposant un cadre de réglementation pour les soins à long terme.

Le Ministère a réalisé un examen du programme de soins de longue durée pour évaluer les besoins des 20 prochaines années. Cet examen déterminait qu’il fallait actualiser les prévisions d’investissement concernant les soins de longue durée et les places pour patients atteints de démence, diversifier les sources de financement pour les centres de soins de longue durée, et rédiger un cadre de réglementation pour les soins de longue durée. http://www.hss.gov.nt.ca/sites/www.hss.gov.nt.ca/files/resources/nwt-long-term-care-program-review-fr.pdf

Le système de santé offre actuellement 183 places en soins de longue durée et offrira bientôt 27 places supplémentaires lorsque la maison pour personnes âgées Jimmy Erasmus et l’établissement de soins de longue durée de Norman Wells ouvriront.

L’Assemblée législative a approuvé le financement de 72 nouvelles places dans l’ancien immeuble de l’hôpital Stanton ainsi que 48 places à Hay River; de plus, elle est en train de planifier des places supplémentaires à Inuvik.

En 2018, le Ministère continuera à chercher de nouvelles sources de financement et à élaborer un cadre de réglementation pour les soins de longue durée.

Terminer le plan d’action pour les soins continus
Élaborer un plan de mise en œuvre
Mettre en œuvre les mesures de 2017-2018 proposées dans le plan de mise en œuvre – T1 2019
 
En élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour augmenter les services de soins palliatifs.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.2.1 – Nous soutiendrons les personnes âgées, afin qu’elles vivent dans leur propre maison le plus longtemps possible, et nous veillerons à offrir les soutiens adéquats à ceux qui ne le peuvent pas :

  • en passant en revue les programmes actuels afin de prévoir, sur une période de 20 ans, les besoins politiques et financiers;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour améliorer les services de soins à domicile et de soins communautaires;
  • en élaborant et en mettant en œuvre un plan d’action pour accroître l’offre de services de soins palliatifs;
  • en trouvant de nouvelles sources de financement pour les centres de soins de longue durée;
  • en proposant un cadre de réglementation pour les soins à long terme.

Le Ministère a réalisé un examen du programme de soins de longue durée pour évaluer les besoins des 20 prochaines années. Cet examen déterminait qu’il fallait actualiser les prévisions d’investissement concernant les soins de longue durée et les places pour patients atteints de démence, diversifier les sources de financement pour les centres de soins de longue durée, et rédiger un cadre de réglementation pour les soins de longue durée. http://www.hss.gov.nt.ca/sites/www.hss.gov.nt.ca/files/resources/nwt-long-term-care-program-review-fr.pdf

Le système de santé offre actuellement 183 places en soins de longue durée et offrira bientôt 27 places supplémentaires lorsque la maison pour personnes âgées Jimmy Erasmus et l’établissement de soins de longue durée de Norman Wells ouvriront.

L’Assemblée législative a approuvé le financement de 72 nouvelles places dans l’ancien immeuble de l’hôpital Stanton ainsi que 48 places à Hay River; de plus, elle est en train de planifier des places supplémentaires à Inuvik.

En 2018, le Ministère continuera à chercher de nouvelles sources de financement et à élaborer un cadre de réglementation pour les soins de longue durée.

Terminer le plan d’action pour les soins continus
Élaborer un plan de mise en œuvre
Mettre en œuvre les mesures de 2017-2018 proposées dans le plan de mise en œuvre – T1 2019
 
En construisant plus d’appartements pour les aînés autonomes.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.2.1 – Nous soutiendrons les aînés, afin qu’ils vivent dans leur propre maison le plus longtemps possible, et nous veillerons à offrir les soutiens adéquats à ceux qui ne le peuvent pas :
En construisant plus d’appartements pour les aînés autonomes.

Achever le complexe à Fort Liard
Achever le complexe à Whatì
Élaborer une étude de planification pour déterminer les besoins en logement des personnes âgées – T1 2018
Achever les complexes à Fort McPherson et à Fort Good Hope
 
En faisant la promotion de travaux d’entretien, de rénovation et de mobilité pour aider les aînés à vieillir chez eux.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.2.1 – Nous soutiendrons les aînés, afin qu’ils vivent dans leur propre maison le plus longtemps possible, et nous veillerons à offrir les soutiens adéquats à ceux qui ne le peuvent pas :
 En faisant la promotion de travaux d’entretien, de rénovation et de mobilité pour aider les aînés à vieillir chez eux.

Lancer une campagne de communications visant à accroître l’utilisation du programme
Évaluer la campagne de marketing et de promotion
Faire la promotion des nouveaux programmes de réparations permettant aux personnes âgées de rester chez elles – T3 2017
Encourager la santé des familles au moyen d’interventions axées sur le mieux-être, la prévention et l’amélioration de la nutrition.
4.3.1
Nous continuerons de mettre en œuvre le plan d’action Bâtir des familles plus fortes pour transformer les services à l’enfance et à la famille :
 
En vérifiant la conformité par rapport à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.1 – Nous continuerons de mettre en œuvre le plan d’action Bâtir des familles plus fortes pour transformer les services à l’enfance et à la famille :

  • En vérifiant la conformité par rapport à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.
  • En mettant en œuvre une approche normalisée pour évaluer les besoins immédiats des enfants au chapitre de la sécurité et les risques de danger à venir.
  • En élaborant des mesures sur le nombre de cas et la charge de travail pour la protection de l’enfance, de manière à surveiller et à faire le suivi des ressources requises pour assurer la conformité à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.
  • En révisant les normes et les méthodes de prestation du programme Familles en santé pour établir l’existence de moyens plus efficaces d’atteindre les familles à risque.

Le Bureau du vérificateur général du Canada (BVG) a réalisé un examen des services à l’enfance et à la famille relatif aux services de protection de l’enfance en 2012 et 2013. Un rapport des recommandations découlant de cet examen, ainsi que des recommandations du Comité permanent des opérations gouvernementales, a été déposé à la 17e Assemblée législative, à la suite de quoi le Ministère a rédigé et publié le plan d’action « Renforçons les familles pour transformer les services à l’enfance et à la famille aux TNO ».

Le programme Familles en santé est actuellement offert dans seize collectivités des TNO. Le programme est axé sur l’intervention précoce et le développement de la petite enfance pour les familles à risque (5 ans et moins). Il permet des visites à domicile et diverses activités en groupe. En 2017, le Ministère a coordonné les réunions d’un groupe de discussion ainsi qu’un atelier à l’échelle territoriale pour servir de base à la recontextualisation du programme Familles en santé.

La mise en œuvre de la PSD suit la recommandation du BVG d’améliorer les méthodes d’évaluation des risques à court et à long terme pour la sécurité et le bien-être des enfants du système de services à l’enfance et à la famille. La PSD est une approche du travail de protection de l’enfance avant-gardiste reconnue à l’échelle internationale, élaborée par le Children’s Research Centre du National Council on Crime and Delinquency. Elle comprend six outils d’évaluation qui appuient le travail de protection de l’enfance à des points de décision clés de la vie d’un enfant. Elle permettra de rendre ce travail plus familial et mettra l’accent sur les forces et les besoins des familles. Quatre de ces outils ont été adaptés aux TNO.

MatrixNT est le système d’information électronique des Services à l’enfance et à la famille. Il aide à mieux gérer les cas et les charges de travail. Les utilisateurs ont effectué leur formation à l’automne 2017 et le système a été lancé peu de temps après.

Implanter un processus de vérification annue
 
En mettant en œuvre une approche standardisée pour évaluer les besoins immédiats des enfants au chapitre de la sécurité et des risques de danger.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.1 – Nous continuerons de mettre en œuvre le plan d’action Bâtir des familles plus fortes pour transformer les services à l’enfance et à la famille :

  • En vérifiant la conformité par rapport à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.
  • En mettant en œuvre une approche normalisée pour évaluer les besoins immédiats des enfants au chapitre de la sécurité et les risques de danger à venir.
  • En élaborant des mesures sur le nombre de cas et la charge de travail pour la protection de l’enfance, de manière à surveiller et à faire le suivi des ressources requises pour assurer la conformité à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.
  • En révisant les normes et les méthodes de prestation du programme Familles en santé pour établir l’existence de moyens plus efficaces d’atteindre les familles à risque.

Le Bureau du vérificateur général du Canada (BVG) a réalisé un examen des services à l’enfance et à la famille relatif aux services de protection de l’enfance en 2012 et 2013. Un rapport des recommandations découlant de cet examen, ainsi que des recommandations du Comité permanent des opérations gouvernementales, a été déposé à la 17e Assemblée législative, à la suite de quoi le Ministère a rédigé et publié le plan d’action « Renforçons les familles pour transformer les services à l’enfance et à la famille aux TNO ».

Le programme Familles en santé est actuellement offert dans seize collectivités des TNO. Le programme est axé sur l’intervention précoce et le développement de la petite enfance pour les familles à risque (5 ans et moins). Il permet des visites à domicile et diverses activités en groupe. En 2017, le Ministère a coordonné les réunions d’un groupe de discussion ainsi qu’un atelier à l’échelle territoriale pour servir de base à la recontextualisation du programme Familles en santé.

La mise en œuvre de la PSD suit la recommandation du BVG d’améliorer les méthodes d’évaluation des risques à court et à long terme pour la sécurité et le bien-être des enfants du système de services à l’enfance et à la famille. La PSD est une approche du travail de protection de l’enfance avant-gardiste reconnue à l’échelle internationale, élaborée par le Children’s Research Centre du National Council on Crime and Delinquency. Elle comprend six outils d’évaluation qui appuient le travail de protection de l’enfance à des points de décision clés de la vie d’un enfant. Elle permettra de rendre ce travail plus familial et mettra l’accent sur les forces et les besoins des familles. Quatre de ces outils ont été adaptés aux TNO.

MatrixNT est le système d’information électronique des Services à l’enfance et à la famille. Il aide à mieux gérer les cas et les charges de travail. Les utilisateurs ont effectué leur formation à l’automne 2017 et le système a été lancé peu de temps après.

Mettre en œuvre des évaluations de la sécurité et des futurs risques
 
En élaborant des mesures sur le nombre de cas et la charge de travail pour la protection de la jeunesse, de manière à surveiller et à faire le suivi des ressources requises pour assurer la conformité à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.1 – Nous continuerons de mettre en œuvre le plan d’action Bâtir des familles plus fortes pour transformer les services à l’enfance et à la famille :

  • En vérifiant la conformité par rapport à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.
  • En mettant en œuvre une approche normalisée pour évaluer les besoins immédiats des enfants au chapitre de la sécurité et les risques de danger à venir.
  • En élaborant des mesures sur le nombre de cas et la charge de travail pour la protection de l’enfance, de manière à surveiller et à faire le suivi des ressources requises pour assurer la conformité à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.
  • En révisant les normes et les méthodes de prestation du programme Familles en santé pour établir l’existence de moyens plus efficaces d’atteindre les familles à risque.

Le Bureau du vérificateur général du Canada (BVG) a réalisé un examen des services à l’enfance et à la famille relatif aux services de protection de l’enfance en 2012 et 2013. Un rapport des recommandations découlant de cet examen, ainsi que des recommandations du Comité permanent des opérations gouvernementales, a été déposé à la 17e Assemblée législative, à la suite de quoi le Ministère a rédigé et publié le plan d’action « Renforçons les familles pour transformer les services à l’enfance et à la famille aux TNO ».

Le programme Familles en santé est actuellement offert dans seize collectivités des TNO. Le programme est axé sur l’intervention précoce et le développement de la petite enfance pour les familles à risque (5 ans et moins). Il permet des visites à domicile et diverses activités en groupe. En 2017, le Ministère a coordonné les réunions d’un groupe de discussion ainsi qu’un atelier à l’échelle territoriale pour servir de base à la recontextualisation du programme Familles en santé.

La mise en œuvre de la PSD suit la recommandation du BVG d’améliorer les méthodes d’évaluation des risques à court et à long terme pour la sécurité et le bien-être des enfants du système de services à l’enfance et à la famille. La PSD est une approche du travail de protection de l’enfance avant-gardiste reconnue à l’échelle internationale, élaborée par le Children’s Research Centre du National Council on Crime and Delinquency. Elle comprend six outils d’évaluation qui appuient le travail de protection de l’enfance à des points de décision clés de la vie d’un enfant. Elle permettra de rendre ce travail plus familial et mettra l’accent sur les forces et les besoins des familles. Quatre de ces outils ont été adaptés aux TNO.

MatrixNT est le système d’information électronique des Services à l’enfance et à la famille. Il aide à mieux gérer les cas et les charges de travail. Les utilisateurs ont effectué leur formation à l’automne 2017 et le système a été lancé peu de temps après.

Élaborer des mesures de suivi du nombre de cas et de la charge de travai
 
En révisant les normes et les méthodes de prestation du programme Initiative santé-famille pour déterminer s’il y a des moyens plus efficaces d’atteindre les familles à risque.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.1 – Nous continuerons de mettre en œuvre le plan d’action Bâtir des familles plus fortes pour transformer les services à l’enfance et à la famille :

  • En vérifiant la conformité par rapport à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.
  • En mettant en œuvre une approche normalisée pour évaluer les besoins immédiats des enfants au chapitre de la sécurité et les risques de danger à venir.
  • En élaborant des mesures sur le nombre de cas et la charge de travail pour la protection de l’enfance, de manière à surveiller et à faire le suivi des ressources requises pour assurer la conformité à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille.
  • En révisant les normes et les méthodes de prestation du programme Familles en santé pour établir l’existence de moyens plus efficaces d’atteindre les familles à risque.

Le Bureau du vérificateur général du Canada (BVG) a réalisé un examen des services à l’enfance et à la famille relatif aux services de protection de l’enfance en 2012 et 2013. Un rapport des recommandations découlant de cet examen, ainsi que des recommandations du Comité permanent des opérations gouvernementales, a été déposé à la 17e Assemblée législative, à la suite de quoi le Ministère a rédigé et publié le plan d’action « Renforçons les familles pour transformer les services à l’enfance et à la famille aux TNO ».

Le programme Familles en santé est actuellement offert dans seize collectivités des TNO. Le programme est axé sur l’intervention précoce et le développement de la petite enfance pour les familles à risque (5 ans et moins). Il permet des visites à domicile et diverses activités en groupe. En 2017, le Ministère a coordonné les réunions d’un groupe de discussion ainsi qu’un atelier à l’échelle territoriale pour servir de base à la recontextualisation du programme Familles en santé.

La mise en œuvre de la PSD suit la recommandation du BVG d’améliorer les méthodes d’évaluation des risques à court et à long terme pour la sécurité et le bien-être des enfants du système de services à l’enfance et à la famille. La PSD est une approche du travail de protection de l’enfance avant-gardiste reconnue à l’échelle internationale, élaborée par le Children’s Research Centre du National Council on Crime and Delinquency. Elle comprend six outils d’évaluation qui appuient le travail de protection de l’enfance à des points de décision clés de la vie d’un enfant. Elle permettra de rendre ce travail plus familial et mettra l’accent sur les forces et les besoins des familles. Quatre de ces outils ont été adaptés aux TNO.

MatrixNT est le système d’information électronique des Services à l’enfance et à la famille. Il aide à mieux gérer les cas et les charges de travail. Les utilisateurs ont effectué leur formation à l’automne 2017 et le système a été lancé peu de temps après.

Examiner les normes du programme Familles en santé
Organiser un atelier à l’intention des coordonnateurs sur les normes et les méthodes de prestation
Apporter des révisions au programme Familles en santé
 
4.3.2
Nous explorerons des choix pour étendre au-delà de Yellowknife le programme médiation-parentage après une séparation ou un divorce.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.3.2 – Nous explorerons des choix pour étendre au-delà de Yellowknife le programme médiation-parentage après une séparation ou un divorce.

Le programme de médiation-parentage après une séparation vient en aide aux familles qui vivent une séparation ou un divorce.

Médiation – La médiation en droit de la famille est une solution de rechange au système judiciaire traditionnel pour régler les différends liés à la garde, au droit de visite et à la pension alimentaire des enfants. Le programme a été créé en 2009 et permet aux parties d’exercer un plus grand contrôle sur leur situation en travaillant ensemble pour parvenir à leur propre accord. Le programme peut compter sur une liste de médiateurs pour offrir des services de médiation en droit de la famille en personne, par téléconférence, et à l’aide de logiciels comme WebEx et Skype. Le programme est offert aux parents à l’échelle du territoire. Il est gratuit pour un maximum de neuf heures, en plus d’une heure de pré-médiation en privé pour chaque parent.

Le programme de médiation est actuellement offert à l’échelle des TNO. Les résidents des collectivités éloignées peuvent accéder aux services de médiation par téléphone et, dans certaines circonstances, en ligne. Le programme médiation-parentage après une séparation est offert à Yellowknife et à Behchokǫ̀. Depuis le 7 novembre 2015, l’atelier est aussi offert par webinaire à tous les résidents des TNO. Le Ministère de la Justice continuera d’examiner des manières de faire connaître cet atelier et de le rendre accessible aux résidents.

Parentage après une séparation – Le programme est un atelier gratuit d’une demi-journée qui met l’accent sur la sensibilisation des parents aux difficultés auxquels ils peuvent s’attendre et aux solutions saines auxquelles ils peuvent faire appel lors de la prise de décisions parentales suivant une séparation ou un divorce. Le 1er avril 2010, la Cour suprême des Territoires du Nord-Ouest a émis une directive de pratique obligeant chaque résident de Yellowknife (à plusieurs exceptions près) qui souhaite engager une procédure en droit de la famille à suivre un atelier de parentage après une séparation avant d’entamer la procédure.

Le programme médiation-parentage après une séparation est offert à Yellowknife et à Behchokǫ̀. Depuis le 7 novembre 2015, l’atelier est aussi offert par webinaire à tous les résidents des TNO. Le Ministère de la Justice continuera d’examiner des manières de faire connaître cet atelier et de le rendre accessible aux résidents.

Les mesures prises pour étendre les deux programmes au-delà de Yellowknife incluaient la mise à disposition du programme de médiation dans toutes les collectivités (étape 1), la prestation du Programme sur le rôle parental après la séparation par webinaire (étape 2), et le lancement d’une version révisée du manuel de l’atelier sur ce dernier programme (étape 3).

Engagements connexes pris dans le mandat

  • Engagement 4.4.3 : Nous chercherons à améliorer l’accès à la justice aux Territoires du Nord-Ouest (TNO) en élargissant les programmes communautaires de sensibilisation juridique, en facilitant l’accès à des services d’avocats en droit familial nommés d’office pour aider les membres de la famille non représentés lors de leur première comparution devant le tribunal de la famille, et en élargissant l’information juridique publique aux programmes et aux services pour que les gens connaissent l’aide disponible et le moyen d’y accéder.

Offrir un programme de médiation dans toutes les collectivités
Offrir un webinaire sur le rôle parental après une séparation
Lancer la version révisée du manuel sur le rôle parental après une séparation
4.3.3
Nous continuerons de soutenir les enfants et les familles à risque au moyen d’approches de prévention et de collaboration :
 
En introduisant un outil d’évaluation du risque pour permettre aux préposés à la protection de l’enfance de soutenir plus efficacement les familles.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.3 – Nous continuerons de soutenir les enfants et les familles à risque au moyen d’approches de prévention et de collaboration :

  • En introduisant un outil d’évaluation du risque pour permettre aux préposés à la protection de l’enfance de soutenir plus efficacement les familles.
  • En assurant des services de garde d’enfants axés non seulement sur la sécurité, mais aussi sur la stabilité et le développement des enfants.
  • En améliorant la coordination, la prestation et l’efficacité des services aux familles au moyen d’un modèle de soins intégrés.
  • En améliorant les soutiens du système pour les enfants et les familles autochtones, y compris les compétences culturelles des fournisseurs de services.

 

La mise en œuvre de la PSD suit la recommandation du BVG d’améliorer les méthodes d’évaluation des risques à court et à long terme pour la sécurité et le bien-être des enfants du système de services à l’enfance et à la famille. La PSD est une approche du travail de protection de l’enfance avant-gardiste reconnue à l’échelle internationale, élaborée par le Children’s Research Centre du National Council on Crime and Delinquency. Elle comprend six outils d’évaluation qui appuient le travail de protection de l’enfance à des points de décision clés de la vie d’un enfant. Elle permettra de rendre ce travail plus familial et mettra l’accent sur les forces et les besoins des familles. Quatre de ces outils ont été adaptés afin d’être utilisés aux TNO.

L’un des objectifs du plan d’action « Renforçons les familles » est de mettre en place un plan de placement pour chaque enfant pris en charge de façon permanente, le plus rapidement possible. La planification des placements permanents repose sur le principe selon lequel tous les enfants ont droit à une famille permanente, la famille d’origine constituant l’option première. Elle présente les étapes, les services et les résultats requis pour réunir l’enfant et sa famille. Lorsque tous les efforts de réunion de l’enfant et de la famille sont infructueux, la planification des placements permanents peut conduire à un placement dans la famille élargie, la prise en charge par la parenté, l’adoption de l’enfant, ou d’autres dispositions.

Le Ministère cherche à améliorer la coordination et la prestation de services aux familles en intégrant des occasions de formation à l’intention des fournisseurs de service qui travaillent dans les domaines des services à l’enfance et à la famille et de la santé mentale et des dépendances. Afin d’améliorer les systèmes de soutien aux jeunes et aux familles autochtones aux TNO, le Ministère a incorporé les compétences culturelles à la formation du personnel, et ce, en employant une personne dotée de connaissances traditionnelles.

Mettre en œuvre des évaluations de la sécurité et du risque de danger futur
 
En assurant des services de garde d’enfants axés non seulement sur la sécurité, mais aussi sur la stabilité et le développement des enfants.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.3 – Nous continuerons de soutenir les enfants et les familles à risque au moyen d’approches de prévention et de collaboration :

  • En introduisant un outil d’évaluation du risque pour permettre aux préposés à la protection de l’enfance de soutenir plus efficacement les familles.
  • En assurant des services de garde d’enfants axés non seulement sur la sécurité, mais aussi sur la stabilité et le développement des enfants.
  • En améliorant la coordination, la prestation et l’efficacité des services aux familles au moyen d’un modèle de soins intégrés.
  • En améliorant les soutiens du système pour les enfants et les familles autochtones, y compris les compétences culturelles des fournisseurs de services.

 

La mise en œuvre de la PSD suit la recommandation du BVG d’améliorer les méthodes d’évaluation des risques à court et à long terme pour la sécurité et le bien-être des enfants du système de services à l’enfance et à la famille. La PSD est une approche du travail de protection de l’enfance avant-gardiste reconnue à l’échelle internationale, élaborée par le Children’s Research Centre du National Council on Crime and Delinquency. Elle comprend six outils d’évaluation qui appuient le travail de protection de l’enfance à des points de décision clés de la vie d’un enfant. Elle permettra de rendre ce travail plus familial et mettra l’accent sur les forces et les besoins des familles. Quatre de ces outils ont été adaptés afin d’être utilisés aux TNO.

L’un des objectifs du plan d’action « Renforçons les familles » est de mettre en place un plan de placement pour chaque enfant pris en charge de façon permanente, le plus rapidement possible. La planification des placements permanents repose sur le principe selon lequel tous les enfants ont droit à une famille permanente, la famille d’origine constituant l’option première. Elle présente les étapes, les services et les résultats requis pour réunir l’enfant et sa famille. Lorsque tous les efforts de réunion de l’enfant et de la famille sont infructueux, la planification des placements permanents peut conduire à un placement dans la famille élargie, la prise en charge par la parenté, l’adoption de l’enfant, ou d’autres dispositions.

Le Ministère cherche à améliorer la coordination et la prestation de services aux familles en intégrant des occasions de formation à l’intention des fournisseurs de service qui travaillent dans les domaines des services à l’enfance et à la famille et de la santé mentale et des dépendances. Afin d’améliorer les systèmes de soutien aux jeunes et aux familles autochtones aux TNO, le Ministère a incorporé les compétences culturelles à la formation du personnel, et ce, en employant une personne dotée de connaissances traditionnelles.

Réviser et améliorer le processus de planification des placements permanents
Élaborer une approche de surveillance pour s’assurer que les normes sont bien appliquées
 
En améliorant la coordination, la prestation et l’efficacité des services aux familles au moyen d’un modèle de soins intégrés.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.3 – Nous continuerons de soutenir les enfants et les familles à risque au moyen d’approches de prévention et de collaboration :

  • En introduisant un outil d’évaluation du risque pour permettre aux préposés à la protection de l’enfance de soutenir plus efficacement les familles.
  • En assurant des services de garde d’enfants axés non seulement sur la sécurité, mais aussi sur la stabilité et le développement des enfants.
  • En améliorant la coordination, la prestation et l’efficacité des services aux familles au moyen d’un modèle de soins intégrés.
  • En améliorant les soutiens du système pour les enfants et les familles autochtones, y compris les compétences culturelles des fournisseurs de services.

 

La mise en œuvre de la PSD suit la recommandation du BVG d’améliorer les méthodes d’évaluation des risques à court et à long terme pour la sécurité et le bien-être des enfants du système de services à l’enfance et à la famille. La PSD est une approche du travail de protection de l’enfance avant-gardiste reconnue à l’échelle internationale, élaborée par le Children’s Research Centre du National Council on Crime and Delinquency. Elle comprend six outils d’évaluation qui appuient le travail de protection de l’enfance à des points de décision clés de la vie d’un enfant. Elle permettra de rendre ce travail plus familial et mettra l’accent sur les forces et les besoins des familles. Quatre de ces outils ont été adaptés afin d’être utilisés aux TNO.

L’un des objectifs du plan d’action « Renforçons les familles » est de mettre en place un plan de placement pour chaque enfant pris en charge de façon permanente, le plus rapidement possible. La planification des placements permanents repose sur le principe selon lequel tous les enfants ont droit à une famille permanente, la famille d’origine constituant l’option première. Elle présente les étapes, les services et les résultats requis pour réunir l’enfant et sa famille. Lorsque tous les efforts de réunion de l’enfant et de la famille sont infructueux, la planification des placements permanents peut conduire à un placement dans la famille élargie, la prise en charge par la parenté, l’adoption de l’enfant, ou d’autres dispositions.

Le Ministère cherche à améliorer la coordination et la prestation de services aux familles en intégrant des occasions de formation à l’intention des fournisseurs de service qui travaillent dans les domaines des services à l’enfance et à la famille et de la santé mentale et des dépendances. Afin d’améliorer les systèmes de soutien aux jeunes et aux familles autochtones aux TNO, le Ministère a incorporé les compétences culturelles à la formation du personnel, et ce, en employant une personne dotée de connaissances traditionnelles.

Introduire les outils d’évaluation des forces et des besoins des familles
 
En améliorant les soutiens du système pour les enfants et les familles autochtones, y compris les compétences culturelles des fournisseurs de services.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.3 – Nous continuerons de soutenir les enfants et les familles à risque au moyen d’approches de prévention et de collaboration :

  • En introduisant un outil d’évaluation du risque pour permettre aux préposés à la protection de l’enfance de soutenir plus efficacement les familles.
  • En assurant des services de garde d’enfants axés non seulement sur la sécurité, mais aussi sur la stabilité et le développement des enfants.
  • En améliorant la coordination, la prestation et l’efficacité des services aux familles au moyen d’un modèle de soins intégrés.
  • En améliorant les soutiens du système pour les enfants et les familles autochtones, y compris les compétences culturelles des fournisseurs de services.

 

La mise en œuvre de la PSD suit la recommandation du BVG d’améliorer les méthodes d’évaluation des risques à court et à long terme pour la sécurité et le bien-être des enfants du système de services à l’enfance et à la famille. La PSD est une approche du travail de protection de l’enfance avant-gardiste reconnue à l’échelle internationale, élaborée par le Children’s Research Centre du National Council on Crime and Delinquency. Elle comprend six outils d’évaluation qui appuient le travail de protection de l’enfance à des points de décision clés de la vie d’un enfant. Elle permettra de rendre ce travail plus familial et mettra l’accent sur les forces et les besoins des familles. Quatre de ces outils ont été adaptés afin d’être utilisés aux TNO.

L’un des objectifs du plan d’action « Renforçons les familles » est de mettre en place un plan de placement pour chaque enfant pris en charge de façon permanente, le plus rapidement possible. La planification des placements permanents repose sur le principe selon lequel tous les enfants ont droit à une famille permanente, la famille d’origine constituant l’option première. Elle présente les étapes, les services et les résultats requis pour réunir l’enfant et sa famille. Lorsque tous les efforts de réunion de l’enfant et de la famille sont infructueux, la planification des placements permanents peut conduire à un placement dans la famille élargie, la prise en charge par la parenté, l’adoption de l’enfant, ou d’autres dispositions.

Le Ministère cherche à améliorer la coordination et la prestation de services aux familles en intégrant des occasions de formation à l’intention des fournisseurs de service qui travaillent dans les domaines des services à l’enfance et à la famille et de la santé mentale et des dépendances. Afin d’améliorer les systèmes de soutien aux jeunes et aux familles autochtones aux TNO, le Ministère a incorporé les compétences culturelles à la formation du personnel, et ce, en employant une personne dotée de connaissances traditionnelles.

Améliorer la formation sur les compétences culturelles en ayant recours à un détenteur de savoir traditionnel
4.3.4
Nous continuerons de mettre en œuvre le programme Partir du bon pied pour améliorer le développement de la petite enfance :
 
En améliorant la santé buccale et les retombées sur la croissance des enfants entre 0 et 5 ans.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.4 – Nous continuerons de mettre en œuvre le programme Partir du bon pied pour améliorer le développement de la petite enfance :

  • En améliorant la santé buccodentaire et les retombées sur la croissance des enfants de cinq ans ou moins.
  • En élaborant des moyens de faciliter l’accès à des services de naissance et de soins prénataux et postnataux, y compris un modèle territorial de services de sages-femmes.
  • En soutenant les initiatives de mieux-être communautaire par du financement pour le développement de la petite enfance et par une expertise en la matière.

 

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et le ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation continuent à collaborer pour mettre en place les mesures définies dans le cadre décennal Partir du bon pied et le plan d’action sur le développement du jeune enfant pour 2017-2020 dans le but d’améliorer le développement de la petite enfance au Canada.

Grâce à des fonds fournis par Santé Canada, le MSSS élabore l’Initiative en santé buccodentaire des TNO pour améliorer les services de santé buccodentaire. Cette initiative porte principalement sur la création d’un programme intégré de santé buccodentaire pour tous les enfants ténois. Notons, entre autres, des activités de prévention et de promotion qui font valoir que la santé buccodentaire fait partie intégrante d’une bonne santé globale et une réduction des coûts pour le système de santé en faisant diminuer le nombre de traitements dentaires d’urgence.

Le GTNO offre toujours des services de sages-femmes à Hay River et à Fort Smith et s’engage à mettre sur pied un programme territorial de sages-femmes pour soutenir les mères, les bébés et les familles dans toutes les collectivités.

Mettre à l’essai des programmes de promotion et de prévention en matière de santé buccale
Évaluer la faisabilité d’élargir les programmes de promotion et de prévention en matière de santé buccale
Élaborer et mettre en œuvre un nouveau programme de promotion et de prévention en matière de santé buccale
 
En élaborant des choix pour accroître l’accès à des services de naissance et de soins prénataux et postnataux, y compris un modèle de services de sage-femmes sur le territoire.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.4 – Nous continuerons de mettre en œuvre le programme Partir du bon pied pour améliorer le développement de la petite enfance :

  • En améliorant la santé buccodentaire et les retombées sur la croissance des enfants de cinq ans ou moins.
  • En élaborant des moyens de faciliter l’accès à des services de naissance et de soins prénataux et postnataux, y compris un modèle territorial de services de sages-femmes.
  • En soutenant les initiatives de mieux-être communautaire par du financement pour le développement de la petite enfance et par une expertise en la matière.

 

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et le ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation continuent à collaborer pour mettre en place les mesures définies dans le cadre décennal Partir du bon pied et le plan d’action sur le développement du jeune enfant pour 2017-2020 dans le but d’améliorer le développement de la petite enfance au Canada.

Grâce à des fonds fournis par Santé Canada, le MSSS élabore l’Initiative en santé buccodentaire des TNO pour améliorer les services de santé buccodentaire. Cette initiative porte principalement sur la création d’un programme intégré de santé buccodentaire pour tous les enfants ténois. Notons, entre autres, des activités de prévention et de promotion qui font valoir que la santé buccodentaire fait partie intégrante d’une bonne santé globale et une réduction des coûts pour le système de santé en faisant diminuer le nombre de traitements dentaires d’urgence.

Le GTNO offre toujours des services de sages-femmes à Hay River et à Fort Smith et s’engage à mettre sur pied un programme territorial de sages-femmes pour soutenir les mères, les bébés et les familles dans toutes les collectivités.

Achever la consultation des partenaires et des intervenants
Formuler une proposition visant la mise en œuvre d’un programme territorial de sages-femmes
Évaluer la faisabilité de la mise en œuvre d’un programme territorial
 
En soutenant les initiatives de mieux-être communautaire par du financement pour le développement de la petite enfance et par une expertise sur le sujet.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.4 – Nous continuerons de mettre en œuvre le programme Partir du bon pied pour améliorer le développement de la petite enfance :

  • En améliorant la santé buccodentaire et les retombées sur la croissance des enfants de cinq ans ou moins.
  • En élaborant des moyens de faciliter l’accès à des services de naissance et de soins prénataux et postnataux, y compris un modèle territorial de services de sages-femmes.
  • En soutenant les initiatives de mieux-être communautaire par du financement pour le développement de la petite enfance et par une expertise en la matière.

 

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et le ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation continuent à collaborer pour mettre en place les mesures définies dans le cadre décennal Partir du bon pied et le plan d’action sur le développement du jeune enfant pour 2017-2020 dans le but d’améliorer le développement de la petite enfance au Canada.

Grâce à des fonds fournis par Santé Canada, le MSSS élabore l’Initiative en santé buccodentaire des TNO pour améliorer les services de santé buccodentaire. Cette initiative porte principalement sur la création d’un programme intégré de santé buccodentaire pour tous les enfants ténois. Notons, entre autres, des activités de prévention et de promotion qui font valoir que la santé buccodentaire fait partie intégrante d’une bonne santé globale et une réduction des coûts pour le système de santé en faisant diminuer le nombre de traitements dentaires d’urgence.

Le GTNO offre toujours des services de sages-femmes à Hay River et à Fort Smith et s’engage à mettre sur pied un programme territorial de sages-femmes pour soutenir les mères, les bébés et les familles dans toutes les collectivités.

Organiser des forums territoriaux et régionaux sur le développement de la petite enfance
4.3.5
Nous réduirons le fardeau des maladies chroniques en promouvant des modes de vie sains et en améliorant le dépistage et la gestion, en nous concentrant spécifiquement sur :
 
La promotion d’une alimentation saine dans les collectivités des TNO par divers programmes, dont les programmes Cuisine collective santé-famille et « Non aux boissons gazeuses ».
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.5 – Nous réduirons le fardeau des maladies chroniques en favorisant des modes de vie sains et en améliorant leur dépistage et leur gestion, en nous concentrant spécifiquement sur :

  • La promotion d’une alimentation saine dans les collectivités des Territoires du Nord-Ouest (TNO) grâce à divers programmes, dont les programmes « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses ».
  • Le soutien de l’organisation de salons communautaires sur le thème « Vivre en santé ».
  • Une augmentation de la sensibilisation et de l’accès aux aides à l’abandon du tabac.
  • La normalisation de l’accès au dépistage du cancer à travers les TNO.
  • La mise en place d’aides améliorées pour les patients et les familles qui combattent le cancer.
  • Les outils et la formation à donner aux fournisseurs de soins de santé pour qu’ils aident les patients et les familles à gérer des maladies chroniques comme le diabète.
  • L’élaboration et le dépôt de mesures législatives révisées sur le contrôle du tabac.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux s’efforce toujours de mettre en œuvre des initiatives visant à réduire le fardeau des maladies chroniques qui nuisent à la qualité de vie des Ténois et qui augmentent les coûts de soins de santé. Il faut se concentrer sur les enjeux cruciaux suivants en ce qui a trait aux maladies chroniques : la surveillance, la prévention, le dépistage et la gestion clinique.

Le Ministère travaille actuellement à la réalisation d’un cadre de gestion et de prévention des maladies chroniques. Ce cadre permettra de coordonner les diverses activités déjà en cours et d’établir des priorités concernant les nouvelles mesures à prendre et les nouveaux investissements à réaliser.

Le Ministère fait toujours de la prévention des maladies chroniques grâce à des activités clés de sensibilisation et de soutien. Les programmes comme « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses » encouragent des modes de vie sains. De plus, le Ministère augmentera la sensibilisation et facilitera l’accès aux aides à l’abandon du tabac en adoptant une approche communautaire rigoureuse.

En vue d’alléger le fardeau que représente le cancer, le Ministère a publié sa première stratégie des TNO pour lutter contre le cancer en octobre 2015. Il a également mis en ligne le site Web « Le cancer, parlons-en » qui offre des renseignements sur le dépistage et la détection précoce de la maladie ainsi que des ressources pour les patients atteints du cancer et leur famille.

Le test immunochimique fécal (TIF) est un simple que l’on réalise chez soi afin de détecter les signes du cancer colorectal. Ces tests sont offerts gratuitement aux patients dans les centres de santé. Les professionnels de la santé ont été formés afin de sensibiliser le public au cancer colorectal et à l’importance de réaliser ce genre de test. Les professionnels de la santé ont reçu un colon gonflable servant à illustrer les étapes du cancer colorectal et l’importante d’une détection précoce, ainsi que des trousses de TIF servant aux démonstrations.

Promouvoir des programmes de saine alimentation dans les collectivités des TNO (en cours)
 
La tenue dans les collectivités de foires sur le thème « vivre en santé ».
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.5 – Nous réduirons le fardeau des maladies chroniques en favorisant des modes de vie sains et en améliorant leur dépistage et leur gestion, en nous concentrant spécifiquement sur :

  • La promotion d’une alimentation saine dans les collectivités des Territoires du Nord-Ouest (TNO) grâce à divers programmes, dont les programmes « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses ».
  • Le soutien de l’organisation de salons communautaires sur le thème « Vivre en santé ».
  • Une augmentation de la sensibilisation et de l’accès aux aides à l’abandon du tabac.
  • La normalisation de l’accès au dépistage du cancer à travers les TNO.
  • La mise en place d’aides améliorées pour les patients et les familles qui combattent le cancer.
  • Les outils et la formation à donner aux fournisseurs de soins de santé pour qu’ils aident les patients et les familles à gérer des maladies chroniques comme le diabète.
  • L’élaboration et le dépôt de mesures législatives révisées sur le contrôle du tabac.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux s’efforce toujours de mettre en œuvre des initiatives visant à réduire le fardeau des maladies chroniques qui nuisent à la qualité de vie des Ténois et qui augmentent les coûts de soins de santé. Il faut se concentrer sur les enjeux cruciaux suivants en ce qui a trait aux maladies chroniques : la surveillance, la prévention, le dépistage et la gestion clinique.

Le Ministère travaille actuellement à la réalisation d’un cadre de gestion et de prévention des maladies chroniques. Ce cadre permettra de coordonner les diverses activités déjà en cours et d’établir des priorités concernant les nouvelles mesures à prendre et les nouveaux investissements à réaliser.

Le Ministère fait toujours de la prévention des maladies chroniques grâce à des activités clés de sensibilisation et de soutien. Les programmes comme « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses » encouragent des modes de vie sains. De plus, le Ministère augmentera la sensibilisation et facilitera l’accès aux aides à l’abandon du tabac en adoptant une approche communautaire rigoureuse.

En vue d’alléger le fardeau que représente le cancer, le Ministère a publié sa première stratégie des TNO pour lutter contre le cancer en octobre 2015. Il a également mis en ligne le site Web « Le cancer, parlons-en » qui offre des renseignements sur le dépistage et la détection précoce de la maladie ainsi que des ressources pour les patients atteints du cancer et leur famille.

Le test immunochimique fécal (TIF) est un simple que l’on réalise chez soi afin de détecter les signes du cancer colorectal. Ces tests sont offerts gratuitement aux patients dans les centres de santé. Les professionnels de la santé ont été formés afin de sensibiliser le public au cancer colorectal et à l’importance de réaliser ce genre de test. Les professionnels de la santé ont reçu un colon gonflable servant à illustrer les étapes du cancer colorectal et l’importante d’une détection précoce, ainsi que des trousses de TIF servant aux démonstrations.

Soutenir les foires annuelles organisées dans 18 collectivités sur le thème « vivre en santé » (en cours) – T1 2016
 
Une hausse de la sensibilisation et de l’accès aux moyens pour cesser de fumer.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.5 – Nous réduirons le fardeau des maladies chroniques en favorisant des modes de vie sains et en améliorant leur dépistage et leur gestion, en nous concentrant spécifiquement sur :

  • La promotion d’une alimentation saine dans les collectivités des Territoires du Nord-Ouest (TNO) grâce à divers programmes, dont les programmes « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses ».
  • Le soutien de l’organisation de salons communautaires sur le thème « Vivre en santé ».
  • Une augmentation de la sensibilisation et de l’accès aux aides à l’abandon du tabac.
  • La normalisation de l’accès au dépistage du cancer à travers les TNO.
  • La mise en place d’aides améliorées pour les patients et les familles qui combattent le cancer.
  • Les outils et la formation à donner aux fournisseurs de soins de santé pour qu’ils aident les patients et les familles à gérer des maladies chroniques comme le diabète.
  • L’élaboration et le dépôt de mesures législatives révisées sur le contrôle du tabac.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux s’efforce toujours de mettre en œuvre des initiatives visant à réduire le fardeau des maladies chroniques qui nuisent à la qualité de vie des Ténois et qui augmentent les coûts de soins de santé. Il faut se concentrer sur les enjeux cruciaux suivants en ce qui a trait aux maladies chroniques : la surveillance, la prévention, le dépistage et la gestion clinique.

Le Ministère travaille actuellement à la réalisation d’un cadre de gestion et de prévention des maladies chroniques. Ce cadre permettra de coordonner les diverses activités déjà en cours et d’établir des priorités concernant les nouvelles mesures à prendre et les nouveaux investissements à réaliser.

Le Ministère fait toujours de la prévention des maladies chroniques grâce à des activités clés de sensibilisation et de soutien. Les programmes comme « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses » encouragent des modes de vie sains. De plus, le Ministère augmentera la sensibilisation et facilitera l’accès aux aides à l’abandon du tabac en adoptant une approche communautaire rigoureuse.

En vue d’alléger le fardeau que représente le cancer, le Ministère a publié sa première stratégie des TNO pour lutter contre le cancer en octobre 2015. Il a également mis en ligne le site Web « Le cancer, parlons-en » qui offre des renseignements sur le dépistage et la détection précoce de la maladie ainsi que des ressources pour les patients atteints du cancer et leur famille.

Le test immunochimique fécal (TIF) est un simple que l’on réalise chez soi afin de détecter les signes du cancer colorectal. Ces tests sont offerts gratuitement aux patients dans les centres de santé. Les professionnels de la santé ont été formés afin de sensibiliser le public au cancer colorectal et à l’importance de réaliser ce genre de test. Les professionnels de la santé ont reçu un colon gonflable servant à illustrer les étapes du cancer colorectal et l’importante d’une détection précoce, ainsi que des trousses de TIF servant aux démonstrations.

Mobiliser les partenaires communautaires
Collaborer avec les partenaires communautaires afin d’intégrer la prévention et la cessation de l’usage du tabac aux plans de mieux-être des collectivités
Collaborer avec les partenaires communautaires pour intégrer le savoir traditionnel aux efforts d'abandon du tabac
Établir des mécanismes pour recueillir les commentaires des populations ciblées
Améliorer les services d'aide à la cessation du tabagisme relevant des soins primaires
 
La standardisation de l’accès au dépistage du cancer à travers les TNO.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.5 – Nous réduirons le fardeau des maladies chroniques en favorisant des modes de vie sains et en améliorant leur dépistage et leur gestion, en nous concentrant spécifiquement sur :

  • La promotion d’une alimentation saine dans les collectivités des Territoires du Nord-Ouest (TNO) grâce à divers programmes, dont les programmes « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses ».
  • Le soutien de l’organisation de salons communautaires sur le thème « Vivre en santé ».
  • Une augmentation de la sensibilisation et de l’accès aux aides à l’abandon du tabac.
  • La normalisation de l’accès au dépistage du cancer à travers les TNO.
  • La mise en place d’aides améliorées pour les patients et les familles qui combattent le cancer.
  • Les outils et la formation à donner aux fournisseurs de soins de santé pour qu’ils aident les patients et les familles à gérer des maladies chroniques comme le diabète.
  • L’élaboration et le dépôt de mesures législatives révisées sur le contrôle du tabac.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux s’efforce toujours de mettre en œuvre des initiatives visant à réduire le fardeau des maladies chroniques qui nuisent à la qualité de vie des Ténois et qui augmentent les coûts de soins de santé. Il faut se concentrer sur les enjeux cruciaux suivants en ce qui a trait aux maladies chroniques : la surveillance, la prévention, le dépistage et la gestion clinique.

Le Ministère travaille actuellement à la réalisation d’un cadre de gestion et de prévention des maladies chroniques. Ce cadre permettra de coordonner les diverses activités déjà en cours et d’établir des priorités concernant les nouvelles mesures à prendre et les nouveaux investissements à réaliser.

Le Ministère fait toujours de la prévention des maladies chroniques grâce à des activités clés de sensibilisation et de soutien. Les programmes comme « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses » encouragent des modes de vie sains. De plus, le Ministère augmentera la sensibilisation et facilitera l’accès aux aides à l’abandon du tabac en adoptant une approche communautaire rigoureuse.

En vue d’alléger le fardeau que représente le cancer, le Ministère a publié sa première stratégie des TNO pour lutter contre le cancer en octobre 2015. Il a également mis en ligne le site Web « Le cancer, parlons-en » qui offre des renseignements sur le dépistage et la détection précoce de la maladie ainsi que des ressources pour les patients atteints du cancer et leur famille.

Le test immunochimique fécal (TIF) est un simple que l’on réalise chez soi afin de détecter les signes du cancer colorectal. Ces tests sont offerts gratuitement aux patients dans les centres de santé. Les professionnels de la santé ont été formés afin de sensibiliser le public au cancer colorectal et à l’importance de réaliser ce genre de test. Les professionnels de la santé ont reçu un colon gonflable servant à illustrer les étapes du cancer colorectal et l’importante d’une détection précoce, ainsi que des trousses de TIF servant aux démonstrations.

Formuler une proposition concernant l'intégration du dépistage du cancer colorectal à l'échelle territoriale
Former les professionnels de la santé et les travailleurs de la santé communautaire
Mettre en œuvre une approche systémique en vue d’améliorer le taux de dépistage du cancer
 
Le développement de soutiens améliorés pour les patients et les familles qui combattent le cancer.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.5 – Nous réduirons le fardeau des maladies chroniques en favorisant des modes de vie sains et en améliorant leur dépistage et leur gestion, en nous concentrant spécifiquement sur :

  • La promotion d’une alimentation saine dans les collectivités des Territoires du Nord-Ouest (TNO) grâce à divers programmes, dont les programmes « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses ».
  • Le soutien de l’organisation de salons communautaires sur le thème « Vivre en santé ».
  • Une augmentation de la sensibilisation et de l’accès aux aides à l’abandon du tabac.
  • La normalisation de l’accès au dépistage du cancer à travers les TNO.
  • La mise en place d’aides améliorées pour les patients et les familles qui combattent le cancer.
  • Les outils et la formation à donner aux fournisseurs de soins de santé pour qu’ils aident les patients et les familles à gérer des maladies chroniques comme le diabète.
  • L’élaboration et le dépôt de mesures législatives révisées sur le contrôle du tabac.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux s’efforce toujours de mettre en œuvre des initiatives visant à réduire le fardeau des maladies chroniques qui nuisent à la qualité de vie des Ténois et qui augmentent les coûts de soins de santé. Il faut se concentrer sur les enjeux cruciaux suivants en ce qui a trait aux maladies chroniques : la surveillance, la prévention, le dépistage et la gestion clinique.

Le Ministère travaille actuellement à la réalisation d’un cadre de gestion et de prévention des maladies chroniques. Ce cadre permettra de coordonner les diverses activités déjà en cours et d’établir des priorités concernant les nouvelles mesures à prendre et les nouveaux investissements à réaliser.

Le Ministère fait toujours de la prévention des maladies chroniques grâce à des activités clés de sensibilisation et de soutien. Les programmes comme « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses » encouragent des modes de vie sains. De plus, le Ministère augmentera la sensibilisation et facilitera l’accès aux aides à l’abandon du tabac en adoptant une approche communautaire rigoureuse.

En vue d’alléger le fardeau que représente le cancer, le Ministère a publié sa première stratégie des TNO pour lutter contre le cancer en octobre 2015. Il a également mis en ligne le site Web « Le cancer, parlons-en » qui offre des renseignements sur le dépistage et la détection précoce de la maladie ainsi que des ressources pour les patients atteints du cancer et leur famille.

Le test immunochimique fécal (TIF) est un simple que l’on réalise chez soi afin de détecter les signes du cancer colorectal. Ces tests sont offerts gratuitement aux patients dans les centres de santé. Les professionnels de la santé ont été formés afin de sensibiliser le public au cancer colorectal et à l’importance de réaliser ce genre de test. Les professionnels de la santé ont reçu un colon gonflable servant à illustrer les étapes du cancer colorectal et l’importante d’une détection précoce, ainsi que des trousses de TIF servant aux démonstrations.

Élaborer un cartable d'orientation pour les patients atteints d'un cancer
Élaborer un répertoire des services de soutien affectif
 
Les outils et la formation à donner aux fournisseurs de soins de santé pour qu’ils soutiennent les patients et les familles aux prises avec la gestion de maladies chroniques comme le diabète.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.5 – Nous réduirons le fardeau des maladies chroniques en favorisant des modes de vie sains et en améliorant leur dépistage et leur gestion, en nous concentrant spécifiquement sur :

  • La promotion d’une alimentation saine dans les collectivités des Territoires du Nord-Ouest (TNO) grâce à divers programmes, dont les programmes « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses ».
  • Le soutien de l’organisation de salons communautaires sur le thème « Vivre en santé ».
  • Une augmentation de la sensibilisation et de l’accès aux aides à l’abandon du tabac.
  • La normalisation de l’accès au dépistage du cancer à travers les TNO.
  • La mise en place d’aides améliorées pour les patients et les familles qui combattent le cancer.
  • Les outils et la formation à donner aux fournisseurs de soins de santé pour qu’ils aident les patients et les familles à gérer des maladies chroniques comme le diabète.
  • L’élaboration et le dépôt de mesures législatives révisées sur le contrôle du tabac.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux s’efforce toujours de mettre en œuvre des initiatives visant à réduire le fardeau des maladies chroniques qui nuisent à la qualité de vie des Ténois et qui augmentent les coûts de soins de santé. Il faut se concentrer sur les enjeux cruciaux suivants en ce qui a trait aux maladies chroniques : la surveillance, la prévention, le dépistage et la gestion clinique.

Le Ministère travaille actuellement à la réalisation d’un cadre de gestion et de prévention des maladies chroniques. Ce cadre permettra de coordonner les diverses activités déjà en cours et d’établir des priorités concernant les nouvelles mesures à prendre et les nouveaux investissements à réaliser.

Le Ministère fait toujours de la prévention des maladies chroniques grâce à des activités clés de sensibilisation et de soutien. Les programmes comme « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses » encouragent des modes de vie sains. De plus, le Ministère augmentera la sensibilisation et facilitera l’accès aux aides à l’abandon du tabac en adoptant une approche communautaire rigoureuse.

En vue d’alléger le fardeau que représente le cancer, le Ministère a publié sa première stratégie des TNO pour lutter contre le cancer en octobre 2015. Il a également mis en ligne le site Web « Le cancer, parlons-en » qui offre des renseignements sur le dépistage et la détection précoce de la maladie ainsi que des ressources pour les patients atteints du cancer et leur famille.

Le test immunochimique fécal (TIF) est un simple que l’on réalise chez soi afin de détecter les signes du cancer colorectal. Ces tests sont offerts gratuitement aux patients dans les centres de santé. Les professionnels de la santé ont été formés afin de sensibiliser le public au cancer colorectal et à l’importance de réaliser ce genre de test. Les professionnels de la santé ont reçu un colon gonflable servant à illustrer les étapes du cancer colorectal et l’importante d’une détection précoce, ainsi que des trousses de TIF servant aux démonstrations.

Établir un registre des cas de diabète
Élaborer un cadre de gestion des maladies chroniques
Élaborer un plan de gestion et de mise en œuvre des changements pour la gestion des malades chroniques aux TNO
 
L’élaboration et le dépôt de mesures législatives révisées sur le contrôle du tabac.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.5 – Nous réduirons le fardeau des maladies chroniques en favorisant des modes de vie sains et en améliorant leur dépistage et leur gestion, en nous concentrant spécifiquement sur :

  • La promotion d’une alimentation saine dans les collectivités des Territoires du Nord-Ouest (TNO) grâce à divers programmes, dont les programmes « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses ».
  • Le soutien de l’organisation de salons communautaires sur le thème « Vivre en santé ».
  • Une augmentation de la sensibilisation et de l’accès aux aides à l’abandon du tabac.
  • La normalisation de l’accès au dépistage du cancer à travers les TNO.
  • La mise en place d’aides améliorées pour les patients et les familles qui combattent le cancer.
  • Les outils et la formation à donner aux fournisseurs de soins de santé pour qu’ils aident les patients et les familles à gérer des maladies chroniques comme le diabète.
  • L’élaboration et le dépôt de mesures législatives révisées sur le contrôle du tabac.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux s’efforce toujours de mettre en œuvre des initiatives visant à réduire le fardeau des maladies chroniques qui nuisent à la qualité de vie des Ténois et qui augmentent les coûts de soins de santé. Il faut se concentrer sur les enjeux cruciaux suivants en ce qui a trait aux maladies chroniques : la surveillance, la prévention, le dépistage et la gestion clinique.

Le Ministère travaille actuellement à la réalisation d’un cadre de gestion et de prévention des maladies chroniques. Ce cadre permettra de coordonner les diverses activités déjà en cours et d’établir des priorités concernant les nouvelles mesures à prendre et les nouveaux investissements à réaliser.

Le Ministère fait toujours de la prévention des maladies chroniques grâce à des activités clés de sensibilisation et de soutien. Les programmes comme « Cuisine collective santé-famille » et « Dites non aux boissons gazeuses » encouragent des modes de vie sains. De plus, le Ministère augmentera la sensibilisation et facilitera l’accès aux aides à l’abandon du tabac en adoptant une approche communautaire rigoureuse.

En vue d’alléger le fardeau que représente le cancer, le Ministère a publié sa première stratégie des TNO pour lutter contre le cancer en octobre 2015. Il a également mis en ligne le site Web « Le cancer, parlons-en » qui offre des renseignements sur le dépistage et la détection précoce de la maladie ainsi que des ressources pour les patients atteints du cancer et leur famille.

Le test immunochimique fécal (TIF) est un simple que l’on réalise chez soi afin de détecter les signes du cancer colorectal. Ces tests sont offerts gratuitement aux patients dans les centres de santé. Les professionnels de la santé ont été formés afin de sensibiliser le public au cancer colorectal et à l’importance de réaliser ce genre de test. Les professionnels de la santé ont reçu un colon gonflable servant à illustrer les étapes du cancer colorectal et l’importante d’une détection précoce, ainsi que des trousses de TIF servant aux démonstrations.

Élaborer un document de discussion et mobiliser le public
Préparer une proposition législative pour mettre à jour la législation sur le contrôle du tabac et la faire approuver par le Conseil exécutif
Déposer un projet de loi pour mettre à jour la législation sur le contrôle du tabac
 
Une augmentation de la production et de l’offre d’aliments locaux comme le poisson, d’aliments prélevés dans la nature et de produits maraîchers.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.5

Nous réduirons le fardeau des maladies chroniques en favorisant des modes de vie sains et en améliorant le dépistage et la gestion de ces maladies. Nous nous concentrerons notamment sur :

•Augmenter la production et l’offre d’aliments locaux comme le poisson, d’aliments prélevés dans la nature et de produits maraîchers.

La Stratégie sur les perspectives économiques des TNO a défini des occasions de revitaliser les secteurs de l’agriculture et de la pêche commerciale.

Stratégie agricole des TNO

La nécessité de mettre en place une stratégie agricole visant à promouvoir les débouchés économiques dans le secteur de l’agriculture a d’abord été établie dans la Stratégie sur les perspectives économiques.

Pour élaborer la stratégie agricole, nous avons consulté des spécialistes en agriculture, des producteurs, des entreprises, des organisations communautaires et des particuliers.

La Stratégie agricole est un plan quinquennal destiné à guider l’élargissement et la croissance du secteur alimentaire aux TNO. Elle nous permettra d’augmenter la viabilité économique de notre secteur agricole, et décrit les mesures que nous devons prendre, les investissements que nous devons réaliser et les outils législatifs dont nous devons nous munir. Au fil du temps, la mise en œuvre de cette stratégie renforcera et fera avancer les engagements que nous avons pris pour faire baisser le coût de la vie, pour favoriser la santé des familles et pour améliorer les programmes de renforcement des capacités pour les jeunes.

La Stratégie agricole a été publiée en mars 2017 (étape 1). Le ministère de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement (MITI) dirige sa mise en œuvre et collabore en particulier avec le ministère de l’Administration des terres, le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles, et le ministère de la Santé et des Services sociaux pour aller de l’avant.

Depuis l’automne 2016, le MITI a pris la tête d’un groupe de travail interministériel sur l’agriculture afin de lancer diverses activités du plan d’action lié à la stratégie (étapes 4 et 5).

Stratégie de revitalisation de la pêche commerciale du Grand lac des Esclaves

La Stratégie sur les perspectives économiques des TNO a ciblé pour la première fois en 2013 la nécessité de revitaliser le secteur de la pêche commerciale pour assurer plus de revenus et de débouchés aux Ténois.

La Stratégie de revitalisation de la pêche commerciale du Grand lac des Esclaves a été déposée à l’Assemblée législative le 2 mars 2017 (étape 2).

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) a investi 1,41 million de dollars pour construire une nouvelle usine de transformation du poisson à Hay River. La construction devrait commencer d’ici l’automne 2018.

La stratégie mise au point dépend de l’existence de l’Office de commercialisation du poisson d’eau douce. Le GTNO suit l’évolution de la situation de l’office de près et défend les intérêts des pêcheurs ténois.

Engagements connexes pris dans le mandat :

  • Engagement 1.2.1 – Nous agrandirons le secteur agricole en prenant les mesures suivantes:

        o Mettre en œuvre une stratégie agricole;
        o Faciliter l’accès aux terres agricoles;
        o Mettre à jour les programmes de financement du secteur agricole;
        o Soutenir la formation pour les agriculteurs commerciaux.

  • Engagement 1.2.4 – Nous finaliserons et mettrons en œuvre une stratégie de revitalisation de la pêche commerciale pour accroître la production de poissons, nous encouragerons et épaulerons les nouveaux arrivants dans le secteur de la pêche dans le Grand lac des Esclaves, nous négocierons un accord avec l’Office pour la commercialisation du poisson d’eau douce afin d’accéder aux marchés situés à l’extérieur des TNO, nous demanderons du financement fédéral pour construire une nouvelle usine de transformation du poisson à Hay River, et nous travaillerons avec la Coopérative Tu Cho à la promotion et à la mise en marché du poisson pris dans le Grand lac des Esclaves.
  • Engagement 2.5.5 – Nous mettrons en œuvre des programmes qui soutiendront les jeunes dans leurs collectivités et leurs écoles, afin d’encourager la production et la consommation d’aliments produits localement.
     
Publier la stratégie et le plan d’action agricoles
Publier la stratégie de revitalisation des pêches commerciales dans le Grand lac des Esclaves
Animer la 1re conférence annuelle sur l’agriculture aux TNO
Collaborer avec l’Association des collectivités des Territoires du Nord-Ouest pour élaborer des modèles de règlements municipaux conformes au cadre réglementaire sur l’agriculture
Financer les services de vulgarisation pour la formation des agriculteurs
 
4.3.6
Nous continuerons l’intégration du système des services de santé et de services sociaux (y compris les démarches pour que l’Administration des services de santé et des services sociaux de Hay River passe au public) en vue d’améliorer les soins offerts aux citoyens, en clarifiant les échéanciers, en nommant des membres de la population aux Conseils de mieux-être régionaux et au Conseil de direction des services de santé et de services sociaux des TNO, en achevant de définir les rôles et responsabilités, et en assurant une prestation de services sans discontinuité à tous les résidents durant la transition.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.6 – Nous continuerons l’intégration du système des services de santé et de services sociaux (y compris les démarches pour que l’Administration des services de santé et des services sociaux de Hay River [ASSSSHR] passe au public) en vue d’améliorer les soins offerts aux citoyens, en clarifiant les échéanciers, en nommant des membres de la population aux Conseils de mieux-être régionaux et au Conseil de direction des services de santé et de services sociaux des TNO, en achevant de définir les rôles et responsabilités, et en assurant une prestation de services sans discontinuité à tous les résidents durant la transition.

Le 1er août 2016, six administrations régionales des services de santé et des services sociaux ont fusionné pour former une ASTNO unique. L’ASSSSHR n’en fera pas partie jusqu’à ce qu’elle soit en mesure elle aussi de fusionner avec les autres administrations. En vertu de l’Entente sur l’autonomie gouvernementale du peuple tłįchǫ, l’Administration de services communautaires tłįchǫ (ASCT) ne fusionnera jamais avec l’ASTNO.

Plus important encore, l’ASTNO, l’ASSSSHR et l’ASCT travailleront ensemble au sein d’un système territorial de services de santé et de services sociaux intégré à l’approche unique. La création de l’ASTNO et du système intégré permettra d’améliorer les soins offerts aux patients, la sécurité, et la rapidité et l’uniformité des traitements dans l’ensemble du système. Grâce à ce changement, les administrations collaboreront et seront plus unies, car elles partageront de l’expertise et des ressources et amélioreront l’efficacité globale du système.

À l’avenir, l’élaboration des indicateurs de rendement liés à la transformation du système s’harmonisera avec l’élaboration des indicateurs de rendement connexes du plan de fonctionnement de 2018-2019 de l’ASTNO. Le plan de fonctionnement de l’ASTNO devrait être terminé au printemps 2018.

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.3.6 – Nous continuerons l’intégration du système des services de santé et de services sociaux (y compris les démarches pour que l’Administration des services de santé et des services sociaux de Hay River passe au public) en vue d’améliorer les soins offerts aux citoyens, en clarifiant les échéanciers, en nommant des membres de la population aux Conseils de mieux-être régionaux et au Conseil de direction des services de santé et de services sociaux des TNO, en achevant de définir les rôles et responsabilités, et en assurant une prestation de services sans discontinuité à tous les résidents durant la transition.

Approbation du cadre de responsabilisation
Nomination du Conseil régional du mieux-être et du Conseil territorial du leadership
Formuler des mesures de rendement de la transformation du système et en rendre compte
Faire l’évaluation de la mise en œuvre des 18 premiers mois de la transformation du système
 
4.3.7
Nous continuerons à collaborer pour réduire la pauvreté aux TNO en finançant des partenaires communautaires, en réunissant des intervenants, en achevant de définir les indicateurs qui permettent une évaluation du rendement, en compilant des données à partir de ces indicateurs dans un rapport annuel, en créant des options complémentaires de mesures à prendre, et en garantissant l’amélioration continue de la qualité de la gestion du Fonds anti-pauvreté à partir des résultats des évaluations.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.7 – Nous continuerons à collaborer pour réduire la pauvreté aux TNO en finançant des partenaires communautaires, en réunissant des intervenants, en achevant de définir les indicateurs qui permettent une évaluation du rendement, en compilant des données à partir de ces indicateurs dans un rapport annuel, en créant des options complémentaires de mesures à prendre, et en garantissant l’amélioration continue de la qualité de la gestion du Fonds antipauvreté à partir des résultats des évaluations.

La pauvreté et certains facteurs socio-économiques touchent beaucoup le mieux-être des gens et des familles. Ensemble, le Ministère, les collectivités, les partenaires communautaires et d’autres intervenants continueront à soutenir le Plan d’action antipauvreté établi en 2015.

Créé en 2016-2017, le Comité consultatif sur la lutte contre la pauvreté examine les demandes de financement et émet des recommandations au ministre, oriente la planification de la Table ronde antipauvreté, et donne des conseils sur l’élaboration de mesures du rendement.

Il fournit également des conseils sur la mise en place de mesures de rendement liées à la lutte contre la pauvreté. Le Bureau de la statistique produit régulièrement des rapports à ce sujet.

Continuer d’organiser des tables rondes annuelles (en cours)
Continuer de mettre en œuvre les engagements du GTNO prévus dans le plan d’action anti-pauvreté territorial (en cours)
Commencer à fournir des mises à jour annuelles sur les indicateurs de rendement aux tables rondes anti-pauvreté et consigner les données sur les indicateurs de rendement sur le site Web du Bureau de la statistique
Évaluer les processus du Fonds anti-pauvreté
Présenter les conclusions de l’évaluation à la table ronde anti-pauvreté
Apporter, en s’appuyant sur les résultats de l’évaluation, des améliorations au processus d’allocation du Fonds anti-pauvreté pour 2018-2019
 
4.3.8
Nous assurerons la mise en place de soutiens et de programmes efficaces pour les personnes handicapées en préparant un inventaire des systèmes de soutien du GTNO actuellement accessibles, puis en répondant aux évaluations antérieures sur les soutiens gouvernementaux.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.8 —Nous assurerons la mise en place de soutiens et de programmes efficaces pour les personnes handicapées en préparant un inventaire des systèmes de soutien du GTNO actuellement accessibles, puis en répondant aux évaluations antérieures sur les soutiens gouvernementaux.

Le GTNO offre, avec d’autres organismes non gouvernementaux, une gamme de services et de programmes aux personnes handicapées et il s’est engagé à mettre sur pied un cadre stratégique et un plan d’action afin d’orienter leur prestation, afin de soutenir les personnes handicapées.

L’examen du programme pour personnes handicapées et le projet de renouvellement sont en cours. Ils permettront d’établir les lacunes des programmes et des services pour personnes handicapées et les possibilités d’amélioration. Cet examen nous permet de mobiliser d’autres ministères du GTNO et les ONG qui offrent des services aux personnes handicapées au nom de ce dernier. L’inventaire réalisé durant l’examen nous permettra de documenter les soutiens actuels du GTNO et nous aidera à optimiser l’utilisation et la mise en marché des ressources actuelles ainsi qu’à établir des champs prioritaires pour de nouvelles initiatives, dans l’éventualité où on aurait accès à d’autres ressources.

Publier l’inventaire des systèmes de soutien existants
Avec les partenaires, formuler les priorités pour le cadre stratégique et le plan d’action
Maximiser la sensibilisation et l’accès aux programmes et services en place pour les personnes handicapées
Publier le cadre stratégique et plan d’action pour les personnes handicapées
 
4.3.9
Nous élaborerons et mettrons en œuvre une stratégie sur les activités physiques pour que tous les résidents des TNO améliorent leur santé et leur forme.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.3.9 – Nous élaborerons et mettrons en œuvre une stratégie sur les activités physiques pour que tous les résidents des TNO améliorent leur santé et leur forme.

Contexte

Chaque année au Canada, plus des deux tiers des décès sont causés par quatre groupes de maladies chroniques : les maladies cardiovasculaires, les cancers, le diabète de type 2 et les maladies respiratoires. Ces maladies chroniques ont en commun des facteurs de risque évitables, y compris l’inactivité physique, la mauvaise alimentation et l’usage du tabac.

Le budget alloué à la santé par le GTNO dépasse maintenant les 400 millions de dollars annuellement (25 % du budget total). Une partie importante de ces dépenses peut être attribuée à des services qui répondent à des maladies évitables comme l’inactivité physique.

En 2009, l’organisation Jeunes en forme du Canada a indiqué que jusqu’à 85 % des jeunes des TNO n’étaient pas suffisamment actifs sur le plan physique.

Le ministère des Affaires municipales et communautaires (MAMC) élabore actuellement la stratégie sur l’activité physique des TNO (étape importante 1). Cette stratégie sera basée sur le programme Canada actif 20/20 une référence nationale réputée, la meilleure information scientifique disponible et des solutions ténoises mises en œuvre efficacement partout aux TNO. Un processus de consultation complet sera intégré à l’élaboration de la stratégie.

La stratégie sur l’activité physique des TNO doit être présentée à la fin de l’année 2018 (étape importante 2) et sera mise en œuvre début 2019 (étape importante 3).

Liens vers d’autres activités gouvernementales

S.O.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la présente initiative, communiquez avec le ministère des Affaires municipales et communautaires.

Élaborer les composantes de la stratégie sur l’activité physique des TNO avec les partenaires
Publier la stratégie sur l’activité physique des TNO
Entamer la mise en œuvre de la stratégie sur l’activité physique des TNO
 
4.3.10
Nous finaliserons un plan stratégique pour améliorer la programmation actuelle et construire de nouvelles initiatives de partenariat pour soutenir des modes de vie sains et traditionnels durables.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.3.10 – Nous finaliserons un plan stratégique pour améliorer la programmation actuelle et construire de nouvelles initiatives de partenariat pour soutenir des modes de vie sains et traditionnels durables.

Entamer des consultations publiques sur l'ébauche d'une stratégie sur l’économie traditionnelle –
Publier la stratégie sur l’économie traditionnelle
 
4.3.11
Nous ferons la promotion du bénévolat en assurant une programmation efficace comme le Fonds du Programme de développement des bénévoles, le Prix du bénévole par excellence, le Fonds de stabilisation des ONG et le Programme communautaire de reconnaissance des bénévoles.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.3.11 – Nous ferons la promotion du bénévolat en assurant une programmation efficace comme le Fonds du Programme de développement des bénévoles, le Prix du bénévole par excellence, le Fonds de stabilisation des ONG et le Programme communautaire de reconnaissance des bénévoles.

Contexte

Le ministère des Affaires municipales et communautaires (MAMC) poursuit la prestation de différents programmes dont les organisations bénévoles et les administrations communautaires peuvent se prévaloir toute l’année. Pour garantir l’efficacité des programmes bénévoles, le MAMC évaluera les programmes suivants deux fois par an (étape importante 2) :

  • Fonds du Programme de développement des organisations bénévoles;
  • Prix du bénévole remarquable des TNO;
  • Fonds de stabilisation des ONG;
  • Programme communautaire de reconnaissance des bénévoles.

La Politique de reconnaissance des bénévoles est entrée en vigueur en 2013. Elle permet de verser des contributions allant jusqu’à 1 000 $ par administration communautaire pour l’organisation d’événements pour souligner le travail des bénévoles. Les contributions distribuées par le biais de cette politique, pour lesquelles il faut présenter une demande, sont versées directement aux administrations pour encourager le bénévolat communautaire par l’intermédiaire d’activités de reconnaissance communautaire. Le Programme communautaire de reconnaissance des bénévoles fournit chaque année 30 000 $ aux administrations communautaires des TNO pour appuyer ces activités de reconnaissance.

Les Prix du bénévole remarquable des TNO sont décernés chaque année. Ils soulignent les réalisations des bénévoles partout aux TNO dans quatre catégories : jeune, individuel, aîné et groupe. Chaque année, le Ministère procède à un appel de candidatures pour les Prix du bénévole remarquable des TNO. En 2017, le Ministère a célébré le 25e anniversaire du Prix du bénévole remarquable, notamment la nomination de plus de 932 personnes ou groupes ayant reçu ce prix entre 1991 et 2016. Le MAMC a évalué le Programme communautaire de reconnaissance des bénévoles en 2017 (étape importante 3) et utilise les résultats pour l’améliorer (étape importante 4).

Le Fonds de stabilisation des ONG fait partie de l’initiative de soutien aux bénévoles du Ministère. Reconnaissant que les ONG fournissent des services essentiels qui soutiennent les objectifs en matière de politiques du GTNO, ce dernier a créé en 2009 le Fonds précité pour aider à stabiliser les ONG essentielles, notamment celles qui offrent des services aux sans-abri, aux toxicomanes ou aux refuges qui accueillent les femmes et leur famille. En 2016-2017, le MAMC a distribué 350 000 $ dans le cadre du Fonds de stabilisation des ONG.

La politique relative aux ONG a été modifiée pour garantir l’existence d’organismes chargés de programmes et de services essentiels permettant de répondre aux besoins fondamentaux des gens en matière de logement et de nourriture (étape importante 1).

Chaque année, le MAMC distribue 70 000 $ dans le cadre du Fonds de stabilisation des ONG (étape importante 5).

Liens vers d’autres activités gouvernementales

S.O.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la présente initiative, communiquez avec le ministère des Affaires municipales et communautaires.

Poursuivre la mise en œuvre du Fonds du Programme de développement des bénévoles et du Programme communautaire de reconnaissance des bénévoles
Modifier la politique sur les ONG
Commencer à évaluer les programmes de bénévolat deux fois par année
Évaluer le programme Prix du bénévole par excellence
Réviser le programme Prix du bénévole par excellence en fonction des résultats de l’évaluation
 
4.3.12
Nous réduirons la pauvreté aux TNO en mettant en œuvre les engagements du GTNO figurant dans le plan d’action anti-pauvreté territoriale, en continuant de travailler avec nos partenaires pour faire progresser le plan et en soutenant les priorités des collectivités pour le mieux-être.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.3.12 – Nous réduirons la pauvreté aux TNO en mettant en œuvre les engagements du GTNO figurant dans le plan d’action anti-pauvreté territoriale, en continuant de travailler avec nos partenaires pour faire progresser le plan et en soutenant les priorités des collectivités pour le mieux-être.

Collaborer avec les partenaires dans les collectivités
Poursuivre la mise en œuvre des engagements du GTNO dans le plan d’action anti-pauvreté
 
4.3.13
En collaboration avec les résidents, les collectivités, les gouvernements autochtones et les autres intervenants, nous élaborerons et concrétiserons les politiques, les programmes et les régimes législatifs nécessaires à la légalisation du cannabis aux Territoires du Nord-Ouest.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.3.13 – En collaboration avec les résidents, les collectivités, les gouvernements autochtones et les autres intervenants, nous élaborerons et concrétiserons les politiques, les programmes et les régimes législatifs nécessaires à la légalisation du cannabis aux Territoires du Nord-Ouest.

En avril 2017, le gouvernement fédéral a introduit une législation visant à établir un cadre de légalisation et de réglementation du cannabis ainsi que de limitation de l’accès au cannabis. Les provinces et territoires doivent donc statuer sur un certain nombre de questions, notamment l’âge minimum requis pour l’achat et la consommation, le modèle de vente et de distribution, la consommation dans les lieux publics, la conduite avec facultés affaiblies par la drogue et la consommation en milieu de travail.

En mai 2017, le Conseil exécutif a approuvé les principes suivants pour orienter l’approche du GTNO sur la légalisation du cannabis :

  • Restreindre l’accès des jeunes au cannabis et protéger les jeunes contre la promotion du cannabis et l’incitation à en consommer.

  • Permettre aux adultes de se procurer et de posséder du cannabis réglementé légal dont la qualité est contrôlée.

  • Décourager la conduite avec facultés affaiblies par la drogue.

  • Protéger les employés et le public contre la consommation en milieu de travail.

  • Protéger la santé publique en réglementant la consommation publique de cannabis.

  • Mieux faire connaître au public les risques pour la santé associés au cannabis.

  • Créer un réseau sécuritaire de vente de cannabis aux adultes.

  • Donner la liberté aux collectivités de mettre en place des restrictions et des interdictions relatives à la distribution et à la consommation du cannabis.

Les ministères du GTNO ayant des responsabilités relativement au cannabis travaillent afin de s’assurer que les programmes, politiques et règlements sont conçus et mis en place d’ici juillet 2018. Voici les mesures décidées : organiser des consultations publiques sur la légalisation du cannabis (étape 1), publier un rapport sur les résultats des consultations publiques du GTNO (étape 2), mettre au point une proposition législative (étape 3), publier l’approche proposée du GTNO sur la réglementation du cannabis (étape 4), et introduire un projet de loi appuyant la légalisation du cannabis aux TNO (étape 5).

Mener des consultations publiques sur la légalisation du cannabis
Publier le rapport des résultats des consultations publiques
Préparer une proposition législative pour encadrer la légalisation du cannabis et la faire approuver par le Conseil exécutif
Publier l’approche proposée par le GTNO pour encadrer légalement l’usage du cannabis
Déposer un projet de loi pour encadrer la légalisation du cannabis aux TNO
 
4.3.14
Nous travaillerons avec tous les intervenants appropriés, y compris les organisations non gouvernementales travaillant avec les personnes handicapées, pour compléter l’examen des programmes et développer un cadre stratégique et un plan d’action quinquennal pour assurer la mise en place de soutiens et de programmes efficaces pour les personnes handicapées.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.3.8 —Nous assurerons la mise en place de soutiens et de programmes efficaces pour les personnes handicapées en préparant un inventaire des systèmes de soutien du GTNO actuellement accessibles, puis en répondant aux évaluations antérieures sur les soutiens gouvernementaux.

Le GTNO offre, avec d’autres organismes non gouvernementaux, une gamme de services et de programmes aux personnes handicapées et il s’est engagé à mettre sur pied un cadre stratégique et un plan d’action afin d’orienter leur prestation, afin de soutenir les personnes handicapées.

L’examen du programme pour personnes handicapées et le projet de renouvellement sont en cours. Ils permettront d’établir les lacunes des programmes et des services pour personnes handicapées et les possibilités d’amélioration. Cet examen nous permet de mobiliser d’autres ministères du GTNO et les ONG qui offrent des services aux personnes handicapées au nom de ce dernier. L’inventaire réalisé durant l’examen nous permettra de documenter les soutiens actuels du GTNO et nous aidera à optimiser l’utilisation et la mise en marché des ressources actuelles ainsi qu’à établir des champs prioritaires pour de nouvelles initiatives, dans l’éventualité où on aurait accès à d’autres ressources.

Avec les partenaires, formuler les priorités pour le cadre stratégique et le plan d’action
Recueillir les commentaires des partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux sur l’ébauche du cadre stratégique et du plan d’action
Publier le cadre stratégique et le plan d’action pour les personnes handicapées
Contrer les problèmes de crises familiales et de violence communautaire.
4.4.1
Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale :
 
En examinant la possibilité d’étendre le Tribunal sur les options de traitement en matière de violence familiale au-delà de Yellowknife et de Hay River.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.4.1 – Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale :
En examinant la possibilité d’étendre le Tribunal sur les options de traitement en matière de violence familiale au-delà de Yellowknife et de Hay River.

Le tribunal avec option d’atténuation de la peine pour violence familiale (APVF) a été mis en place le 24 mars 2011. Il s’agit d’une solution pour les délinquants à faible risque qui assument la responsabilité de leurs actes (en plaidant coupable) et qui acceptent de suivre un programme de huit modules. Les délinquants font l’objet d’une présélection stricte et sont tenus de participer au programme de 8 modules suivant l’ordonnance du tribunal. S’ils le suivent jusqu’au bout, ils verront leur peine atténuée. Les victimes ont accès à des services de soutien, qui peuvent être coordonnés par les services aux victimes. La sécurité des victimes est toujours une priorité.

Le tribunal avec option d’APVF est une initiative lancée par la Cour territoriale avec l’appui du ministère de la Justice, du bureau régional ténois du Service des poursuites pénales du Canada, des avocats de la défense et de la GRC.

Cette option est offerte à Yellowknife et à Hay River; certains délinquants de Behchokǫ̀, de K’atl’odeeche et d’Enterprise peuvent également en bénéficier. Toute décision d’élargissement du tribunal avec option d’APVF reviendrait en bout de ligne à la magistrature de la Cour territoriale, et prendrait en compte la disponibilité des autres aides et programmes dans la collectivité concernée.

Les mesures prises pour étendre le tribunal APVF au-delà de Yellowknife et de Hay River incluaient le suivi et l’étude de la faisabilité de l’implantation du tribunal dans d’autres collectivités (étape 1) et le début des séances du tribunal avec option d’APVF à Behchokǫ̀ (étape 2).

Engagements connexes pris dans le mandat

  • Engagement 4.4.1 : Nous renforcerons les initiatives et les partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale en offrant de la formation, des renseignements au public, et de la sensibilisation en ce qui concerne les protections offertes aux termes de la Loi sur la protection contre la violence familiale.

  • Engagement 4.4.1 : Nous renforcerons les initiatives et les partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale : en continuant de soutenir le programme de guérison pour hommes qui usent de la violence dans leurs relations intimes, comme le Programme de guérison Wek’eahkaa « Un nouveau jour ».

Surveiller le programme et examiner la faisabilité de l’étendre à d’autres collectivités
Commencer les séances du Tribunal avec option d’atténuation de la peine pour violence familiale à Behchokǫ̀
 
En offrant de la formation, de l’information publique et une intervention directe sur les protections offertes dans le cadre de la Loi sur la protection contre la violence familiale.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.4.1 – Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale :
En offrant de la formation, de l’information publique et une intervention directe sur les protections offertes dans le cadre de la Loi sur la protection contre la violence familiale.

La Loi sur la protection contre la violence familiale est entrée en vigueur en 2005. Elle vise à offrir une protection d’urgence et à long terme aux victimes de violence familiale. Elle autorise également l’accès d’urgence afin d’aider une personne qui peut être victime de violence familiale.

Le ministère de la Justice offre de la formation, de l’information publique et des initiatives de sensibilisation sur les mesures de protection prévues par la loi, notamment :

  • Formation annuelle des commandants des détachements de la GRC, du personnel des refuges, des coordonnateurs de justice communautaire et des intervenants des services aux victimes.

  • Information publique et activités de sensibilisation lors des foires communautaires de mieux-être.

  • Chaque année, distribution de documents d’information publique sur la violence familiale et sur les outils juridiques de protection des victimes.

Le ministère de la Justice a mis à jour l’information publique sur la loi et continuera ses réunions régulières avec la YWCA et la GRC pour discuter du travail en cours lié à l’exécution de la loi, en se focalisant sur les activités de sensibilisation et la formation (étape 1).

Engagements connexes pris dans le mandat

  • Engagement 4.4.1 : Nous renforcerons les initiatives et les partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale en examinant la possibilité de proposer le tribunal avec option d’atténuation de la peine pour violence familiale (APVF) au-delà de Yellowknife et de Hay River.

  • Engagement 4.4.1 : Nous renforcerons les initiatives et les partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale : en continuant de soutenir le programme de guérison pour hommes qui usent de la violence dans leurs relations intimes, comme le Programme de guérison Wek’eahkaa « Un nouveau jour ».

Offrir de l’information et une formation publiques à jour
 
En soutenant cinq refuges pour victimes de violence familiale à travers les TNO et les activités d’ensemble des gens qui travaillent dans ces refuges.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.4.1 – Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale :

  • En soutenant cinq refuges pour victimes de violence familiale à travers les Territoires du Nord-Ouest (TNO), notamment la capacité globale des personnes qui travaillent dans ces refuges.
  • En offrant du financement pour élaborer des protocoles sur la violence familiale et créer des équipes d’intervention dans les régions sans refuge.
  • En soutenant la mise en place de programmes pour les enfants ayant été témoins de violence familiale.
  • En continuant de mettre en œuvre la campagne de publicité sociale « Avant qu’il soit trop tard ».

En plus de soutenir les enfants et les familles à risque grâce au plan d’action Renforçons les familles, le Ministère continue à collaborer avec le ministère de la Justice afin de renforcer des initiatives et des partenariats, et de réduire et de prévenir la violence familiale. Le Ministère soutient cinq refuges pour victimes de violence familiale à travers les TNO. Cela comprend le soutien des capacités des personnes qui travaillent dans ces refuges par l’entremise du réseau de soutien des refuges. Dans les régions ne possédant pas de refuge, le Ministère offre du soutien par l’intermédiaire de l’élaboration de protocoles en matière de violence familiale et la création d’équipes d’intervention. 

La campagne de publicité sociale Avant qu’il soit trop tard permettra au Ministère de continuer à offrir des ateliers et à préparer des trousses et des annonces publicitaires visant à encourager l’engagement des témoins. Une campagne médiatique ciblée visant à briser les mythes courants concernant la violence familiale viendra renforcer cette initiative.

Continuer de financer les refuges et d'appuyer leurs programmes
Continuer de financer les refuges et d'appuyer leurs programmes
Continuer de financer les refuges et d'appuyer leurs programmes
Continuer de financer les refuges et d'appuyer leurs programmes
 
En offrant du financement pour élaborer des protocoles sur la violence familiale et des équipes d’intervention dans les régions sans refuge.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.4.1 – Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale :

  • En soutenant cinq refuges pour victimes de violence familiale à travers les Territoires du Nord-Ouest (TNO), notamment la capacité globale des personnes qui travaillent dans ces refuges.
  • En offrant du financement pour élaborer des protocoles sur la violence familiale et créer des équipes d’intervention dans les régions sans refuge.
  • En soutenant la mise en place de programmes pour les enfants ayant été témoins de violence familiale.
  • En continuant de mettre en œuvre la campagne de publicité sociale « Avant qu’il soit trop tard ».

En plus de soutenir les enfants et les familles à risque grâce au plan d’action Renforçons les familles, le Ministère continue à collaborer avec le ministère de la Justice afin de renforcer des initiatives et des partenariats, et de réduire et de prévenir la violence familiale. Le Ministère soutient cinq refuges pour victimes de violence familiale à travers les TNO. Cela comprend le soutien des capacités des personnes qui travaillent dans ces refuges par l’entremise du réseau de soutien des refuges. Dans les régions ne possédant pas de refuge, le Ministère offre du soutien par l’intermédiaire de l’élaboration de protocoles en matière de violence familiale et la création d’équipes d’intervention.

La campagne de publicité sociale Avant qu’il soit trop tard permettra au Ministère de continuer à offrir des ateliers et à préparer des trousses et des annonces publicitaires visant à encourager l’engagement des témoins. Une campagne médiatique ciblée visant à briser les mythes courants concernant la violence familiale viendra renforcer cette initiative.

Continuer de soutenir la mise en œuvre du protocole du Dehcho
Établir des protocoles dans les régions du Sahtu et des Tlicho
 
En soutenant la programmation pour les enfants ayant été témoins de violence.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.4.1 – Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale :

  • En soutenant cinq refuges pour victimes de violence familiale à travers les Territoires du Nord-Ouest (TNO), notamment la capacité globale des personnes qui travaillent dans ces refuges.
  • En offrant du financement pour élaborer des protocoles sur la violence familiale et créer des équipes d’intervention dans les régions sans refuge.
  • En soutenant la mise en place de programmes pour les enfants ayant été témoins de violence familiale.
  • En continuant de mettre en œuvre la campagne de publicité sociale « Avant qu’il soit trop tard ».

En plus de soutenir les enfants et les familles à risque grâce au plan d’action Renforçons les familles, le Ministère continue à collaborer avec le ministère de la Justice afin de renforcer des initiatives et des partenariats, et de réduire et de prévenir la violence familiale. Le Ministère soutient cinq refuges pour victimes de violence familiale à travers les TNO. Cela comprend le soutien des capacités des personnes qui travaillent dans ces refuges par l’entremise du réseau de soutien des refuges. Dans les régions ne possédant pas de refuge, le Ministère offre du soutien par l’intermédiaire de l’élaboration de protocoles en matière de violence familiale et la création d’équipes d’intervention.

La campagne de publicité sociale Avant qu’il soit trop tard permettra au Ministère de continuer à offrir des ateliers et à préparer des trousses et des annonces publicitaires visant à encourager l’engagement des témoins. Une campagne médiatique ciblée visant à briser les mythes courants concernant la violence familiale viendra renforcer cette initiative.

Continuer d’offrir des programmes à Yellowknife, Hay River et Fort Smith
Continuer d’offrir des programmes à Yellowknife, Hay River et Fort Smith
Continuer d’offrir des programmes à Yellowknife, Hay River et Fort Smith
 
En continuant de mettre en œuvre la campagne de publicité sociale « Que faudra-t-il faire? » sur la violence familiale.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRES

Engagement 4.4.1 – Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale :

  • En soutenant cinq refuges pour victimes de violence familiale à travers les Territoires du Nord-Ouest (TNO), notamment la capacité globale des personnes qui travaillent dans ces refuges.
  • En offrant du financement pour élaborer des protocoles sur la violence familiale et créer des équipes d’intervention dans les régions sans refuge.
  • En soutenant la mise en place de programmes pour les enfants ayant été témoins de violence familiale.
  • En continuant de mettre en œuvre la campagne de publicité sociale « Avant qu’il soit trop tard ».

En plus de soutenir les enfants et les familles à risque grâce au plan d’action Renforçons les familles, le Ministère continue à collaborer avec le ministère de la Justice afin de renforcer des initiatives et des partenariats, et de réduire et de prévenir la violence familiale. Le Ministère soutient cinq refuges pour victimes de violence familiale à travers les TNO. Cela comprend le soutien des capacités des personnes qui travaillent dans ces refuges par l’entremise du réseau de soutien des refuges. Dans les régions ne possédant pas de refuge, le Ministère offre du soutien par l’intermédiaire de l’élaboration de protocoles en matière de violence familiale et la création d’équipes d’intervention.

La campagne de publicité sociale Avant qu’il soit trop tard permettra au Ministère de continuer à offrir des ateliers et à préparer des trousses et des annonces publicitaires visant à encourager l’engagement des témoins. Une campagne médiatique ciblée visant à briser les mythes courants concernant la violence familiale viendra renforcer cette initiative.

Poursuivre la mise en œuvre de la campagne de marketing social (en cours)
 
En continuant de soutenir le programme de guérison pour hommes qui s’adonnent à la violence dans leurs relations intimes, comme le Programme de guérison Wek’eahkaa « Un nouveau jour ».
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.4.1 – Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale :
En continuant de soutenir le programme de guérison pour hommes qui s’adonnent à la violence dans leurs relations intimes, comme le Programme de guérison Wek’eahkaa « Un nouveau jour ».

A New Day est un programme de guérison pour les hommes de plus de 18 ans qui ont déjà usé de la violence dans leurs relations intimes. Le programme enseigne aux participants de nouvelles techniques pour améliorer leurs relations avec leur partenaire et leur famille. Il s’étale sur 20 séances hebdomadaires de deux heures en groupes de six à dix hommes.

Le programme de guérison A New Day est exploité en sous-traitance. Il offre le même programme que celui qui était en vigueur pendant la période d’essai de trois ans, avec de légers changements facilitant l’admission des hommes au programme pour qu’ils le suivent jusqu’au bout. Les hommes intéressés par le programme peuvent prendre contact avec la Société John Howard pour obtenir un rendez-vous avec un conseiller. Le bureau de la société est situé au deuxième étage de l’immeuble Coldwell Banker à Yellowknife.

Le ministère de la Justice continue de soutenir ce programme. La fin d’une évaluation du programme pilote (étape 1) et la révision du programme en fonction des résultats de l’évaluation (étape 2) faisaient partie des mesures entreprises pour honorer cet engagement.

Engagements connexes pris dans le mandat

  • Engagement 4.4.1 : Nous renforcerons les initiatives et les partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale en offrant de la formation, des renseignements au public, et de la sensibilisation en ce qui concerne les protections offertes aux termes de la Loi sur la protection contre la violence familiale.

  • Engagement 4.4.1 : Nous renforcerons des initiatives et des partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale en examinant la possibilité de proposer le tribunal avec option d’atténuation de la peine pour violence familiale (APVF) au-delà de Yellowknife et de Hay River.

Achever l’évaluation du programme de guérison « Un nouveau jour »
Réviser le programme en fonction des résultats de l’évaluation
 
4.4.2
Nous soutiendrons la GRC et les collectivités dans leurs efforts pour renforcer les partenariats, afin de prévenir et de répondre à la violence, en soutenant l’élaboration dans chaque collectivité de plans d’action pour le maintien de l’ordre conformément aux priorités communautaires.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.4.2 : Nous soutiendrons la GRC et les collectivités dans leurs efforts pour renforcer les partenariats afin de prévenir et de répondre à la violence, en soutenant l’élaboration dans chaque collectivités de plans d’action pour le maintien de l'ordre conformément aux priorités communautaires.

Chaque année, la GRC et les collectivités travaillent de concert pour mettre au point des plans locaux de services de police. Ces plans tiennent compte des besoins locaux, des ressources disponibles et des stratégies de collaboration pour régler les problèmes de sécurité communautaires prioritaires.

Le fait de travailler ensemble à des plans d’action permet d’améliorer la communication et d’augmenter le degré de participation envers l’atteinte d’objectifs à l’échelle locale. Ce processus profite aux collectivités qui collaborent activement et œuvrent directement pour l’amélioration de la sécurité en leur sein. Le plan d’action présente les mesures que doivent prendre la GRC et la collectivité par rapport aux priorités. Les progrès réalisés dans l’atteinte des objectifs et des priorités figurent dans des rapports trimestriels qui permettent d’apporter des modifications aux mesures, au besoin.

Depuis 2015-2016, l’ensemble des 33 collectivités ont participé à l’établissement des priorités annuelles des services de police avec la GRC. Chaque année, les priorités et les plans des services de police sont examinés et révisés au besoin par la collectivité concernée et la GRC. Si les 33 collectivités disposent d’un plan d’action sur les priorités des services de police, le processus accorde la priorité aux collectivités non dotées d’un détachement de la GRC.

Le ministère de la Justice et la GRC poursuivent leur collaboration afin d’évaluer la mise en œuvre de plans de services de police et d’analyser les tendances. Ces renseignements sont transmis aux collectivités et permettent de préciser le processus de planification et de définir des thèmes communs qui pourraient être avantagés par une approche plus territoriale.

Les étapes importantes établies dans cet engagement du mandat prévoient le développement de plans d’action annuels sur les services de police pour chaque collectivité.

Engagements connexes pris dans le mandat

  • Engagement 4.4.1 : Nous renforcerons les initiatives et les partenariats pour prévenir et réduire la violence familiale en offrant de la formation, des renseignements au public, et de la sensibilisation en ce qui concerne les protections offertes aux termes de la Loi sur la protection contre la violence familiale.

Publier les priorités ministérielles en matière de services de police pour la GRC
Élaborer des plans de services de police pour toutes les collectivités
Élaborer des plans de services de police pour toutes les collectivités
Élaborer des plans de services de police pour toutes les collectivités
 
4.4.3
Nous chercherons à améliorer l’accès à la justice aux TNO en élargissant les programmes communautaires d’approche légale, en facilitant l’accès à des services juridiques en droit familial pour aider les membres de la famille non représentés à leur première présence au tribunal de la famille, et en élargissant l’éducation publique aux programmes et aux services pour que les gens connaissent l’aide disponible et le moyen d’y accéder.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.4.3 : Nous chercherons à améliorer l’accès à la justice aux TNO en élargissant les programmes communautaires d'approche légale, en facilitant l’accès à des services juridiques en droit familial pour aider les membres de la famille non représentés à leur première présence au tribunal de la famille, et en élargissant l’éducation publique aux programmes et aux services pour que les gens connaissent l’aide disponible et les moyens d’y accéder.

En mars 2017, la Commission d’aide juridique a officiellement élargi le programme de sensibilisation, notamment en offrant davantage de séances de consultation sans rendez-vous, en augmentant les visites des juristes chargés de la sensibilisation dans les collectivités, et en augmentant l’offre de services d’avocats en droit familial nommés d’office. Les services d’avocats en droit familial nommés d’office offrent une aide à la comparution identique aux personnes qui comparaissent devant les chambres en droit de la famille de la Cour suprême, sans qu’elles aient besoin de présenter de demande d’aide juridique ni d’y être admissibles.

Le service communautaire d’aide juridique occupe des locaux différents à Yellowknife. En plus des services de base fournis à Yellowknife, des visites et des activités sont organisées régulièrement dans les collectivités. Le calendrier de ces visites est prévu trois à six mois à l’avance et prend en compte les besoins des collectivités et les ressources dont elles disposent.

Des services de sensibilisation à l’aide juridique sont offerts en personne dans la plupart des collectivités, souvent en partenariat avec des organismes communautaires et des gouvernements autochtones. Les personnes ayant besoin d’aide peuvent communiquer avec le centre communautaire d’aide juridique de Yellowknife par courriel ou par téléphone, ou s’y présenter en personne. Une séance de consultation sans rendez-vous y est organisée tous les mardis. Des aides judiciaires transmettront également des affaires au centre.

Le ministère de la Justice prend des mesures supplémentaires pour continuer d’offrir un accès aux ressources juridiques. En raison de la fermeture prévue de la bibliothèque de droit M.M. de Weerdt, on mettra sur pied un centre de ressources au palais de justice à l’intention des membres du barreau et du public. Il contiendra une collection de documents imprimés et une borne d’accès en ligne gratuit. On prévoira également des plages horaires pendant lesquelles le personnel aidera les membres du public à se repérer dans les ressources imprimées et les ressources en ligne. Le Ministère s’affaire également à afficher davantage de documents d’information juridique destinés au public sur son site Web. Ces efforts se poursuivent, à l’initiative de la Commission d’aide juridique et du ministère de la Justice.

La mise en œuvre de services de proximité d’aide juridique élargis (étape 1) et l’ouverture d’un service communautaire d’aide juridique à Yellowknife (étape 2) faisaient partie des mesures entreprises pour améliorer l’accès à la justice aux TNO.

Engagements connexes pris dans le mandat

  • Engagement 4.3.2 : Nous explorerons des choix pour étendre au-delà de Yellowknife le programme médiation-parentage après une séparation ou un divorce.

Mettre en œuvre des services de proximité élargis d'aide juridique
Ouvrir un service d’aide juridique de proximité à Yellowknife
 
4.4.4
Nous améliorerons notre réponse sociale à la réduction de la criminalité en examinant et en analysant les indicateurs sociaux, en menant une recherche sur ce qui contribue à réduire la criminalité et en identifiant les écarts dans la programmation territoriale.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.4.4 : Nous améliorerons notre réponse sociale à la réduction de la criminalité en examinant et en analysant les indicateurs sociaux, en menant une recherche sur ce qui contribue à réduire la criminalité et en identifiant les écarts dans la programmation territoriale.

Selon les plus récentes statistiques sur la criminalité datant de 2015, cette année-là, les Territoires du Nord-Ouest (TNO) ont enregistré le taux de criminalité global, le taux de crimes contre les biens et le taux d’« autres » infractions au Code criminel les plus élevés au pays. Le territoire occupait le deuxième rang en ce qui concerne le taux de crimes violents. Cette tendance se poursuit aujourd’hui.

Selon un rapport diffusé par Statistique Canada en 2015 intitulé « Les crimes déclarés par la police dans le Nord provincial et les territoires du Canada », les taux de criminalités sont également supérieurs dans les régions septentrionales des provinces à ceux des régions méridionales, et certaines régions connaissent les mêmes contextes socio-économiques que les territoires : faible niveau de scolarité, faibles revenus, toxicomanie élevée (en particulier la consommation d’alcool). Outre les facteurs socio-économiques complexes et entremêlés qui jouent sur le taux de criminalité dans le Nord, les populations autochtones sont souvent plus démunies sur le plan social et économique, ce qui donne lieu à davantage de « comportements à risque » et de contacts avec la justice pénale. Le fait de mieux comprendre les répercussions de ces facteurs sur les Ténois est essentiel à la mise en place d’une intervention sociale efficace contre le crime.

Le ministère de la Justice entreprend un examen des indicateurs sociaux et des recherches existantes pour déterminer les facteurs contribuant à la réduction du taux de criminalité (étape 1); un rapport devrait être prêt début 2019 (étape 2). On s’attend à ce que ces travaux s’inspirent des leçons tirées dans le cadre du projet panterritorial intitulé « Élaboration d’une approche factuelle en matière de prévention contre le crime », du projet pilote de gestion intégrée des cas, et d’autres initiatives liées à la réduction de la criminalité comme le Tribunal de mieux-être.

Engagements connexes pris dans le mandat

  • Engagement 4.1.2 : En tenant compte de la santé mentale et des dépendances, nous examinerons des moyens novateurs de prévenir et de réduire le crime, par exemple la gestion intégrée des cas (GIC), les tribunaux de mieux-être, les tribunaux avec option d’atténuation de la peine pour violence familiale (APVF), et les programmes correctionnels appropriés sur le plan culturel.

Entamer une étude sur les indicateurs sociaux et la réduction de la criminalité
Publier un rapport de recherche sur les indicateurs sociaux et la réduction de la criminalité
 
4.4.5
Nous mettrons en œuvre les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation qui relèvent du gouvernement territorial, notamment ceux liés à la violence à l’endroit des femmes et des filles autochtones.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.4.5 – Nous mettrons en œuvre les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation qui relèvent du gouvernement territorial, notamment ceux liés à la violence à l’endroit des femmes et des filles autochtones.

Élaborer le plan de mise en œuvre du GTNO
Commencer la mise en œuvre des appels à l’action
Publier le plan de mise en œuvre du GTNO
 
4.4.6
Nous soutiendrons la Table ronde et l’enquête nationale sur les femmes autochtones assassinées ou disparues, et y participerons, en collaboration avec les familles, les gouvernements autochtones, le gouvernement fédéral et d’autres organisations.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.4.6 – Nous soutiendrons la Table ronde et l’enquête nationale sur les femmes autochtones assassinées ou disparues, et y participerons, en collaboration avec les familles, les gouvernements autochtones, le gouvernement fédéral et d’autres organisations.

Participer à la deuxième table ronde nationale
Lancement de l’Enquête nationale par le gouvernement fédéral
Commencer la participation à l’Enquête nationale – T4 2016
Rapport préliminaire du gouvernement fédéral sur l’Enquête nationale
Rapport final du gouvernement fédéral sur l’Enquête nationale
 
4.4.7
Nous implanterons un programme territorial de service 911, ce qui implique notamment d’établir une nouvelle législation territoriale pour gérer ce système.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.4.7 – Nous implanterons un programme territorial de service 911, ce qui implique notamment d’établir une nouvelle législation territoriale pour gérer ce système.

Contexte

Le 911 est un numéro de téléphone à trois chiffres qui permet, en Amérique du Nord, de signaler une urgence exigeant une intervention de la part d’un organisme de sécurité publique, comme le service de recherche et de sauvetage, la police, les pompiers ou les services d’ambulance. Le programme de service 911 des TNO intégrera ou reliera les citoyens à des services préexistants dans le territoire au-delà des services essentiels de police, de pompiers et d’ambulance, p. ex., des services d’intervention en cas de tentative de suicide; la ligne Jeunesse, J’écoute; la ligne d’aide des TNO; les services de travailleurs sociaux disponibles sur appel, les employés des services de la protection de l’enfance, le service de signalement d’incendie de forêt, et la ligne SOS Déversement.

Le service 911 gérera le système d’alerte au public des TNO (y compris les alertes AMBER) et l’intégrera aux activités quotidiennes, offrant aux citoyens des renseignements essentiels en temps réel concernant les urgences pour leur permettre de prendre des mesures afin de se protéger, de protéger leurs proches et leurs biens.

Deux rapports rédigés par un comité interministériel et des intervenants clés en 2015 contiennent les travaux de base du projet. Le MAMC a reçu un financement de démarrage de 616 000 $ provenant du budget principal des dépenses du GTNO de 2017-2018. Les frais d’utilisation financeront les coûts de fonctionnement permanents.

Pour mettre en œuvre le programme de service 911 aux TNO, il faut notamment concevoir et mettre en œuvre le programme (étapes importantes 1 et 2), rédiger une proposition législative (étape importante 3) et déposer un projet de loi (étape importante 4) et des règlements (étape importante 5). Le programme devrait être lancé en 2019 à l’échelle du territoire (étape importante 6).

Liens vers d’autres activités gouvernementales

S.O.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la présente initiative, communiquez avec le ministère des Affaires municipales et communautaires.

Finaliser la conception du service 911
Préparer une proposition législative pour mettre en service le 911 et la faire approuver par le Conseil exécutif
Commencer la configuration et la préparation du système pour le service 911
Déposer un projet de loi sur l’entrée en service du 911
Instaurer le règlement sur le service 911
Lancer le service 911 à l’échelle des TNO
Offrir des choix de modes de vie sains et de leadership communautaire aux jeunes.
 
4.5.2
Nous financerons des programmes parascolaires visant à développer le savoir-faire physique chez les jeunes et nous veillerons à ce que le Programme de résilience pour enfants et jeunes soit un succès.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.5.2 – Nous financerons des programmes parascolaires visant à développer le savoir-faire physique chez les jeunes et nous veillerons à ce que le Programme de résilience pour enfants et jeunes soit un succès.

Contexte

Le Programme a été mis de l’avant en 2014 pour aider les collectivités à créer ou à développer des programmes axés sur la santé mentale et l’activité physique.

Les programmes d’activités physiques, sportives et récréatives sont d’excellents moyens d’appuyer le développement de choix positifs pour ce qui est des habitudes de vie et de la santé mentale chez les jeunes.

Les membres du personnel de première ligne des programmes pour les enfants et les jeunes sont souvent les premiers à détecter les éventuels problèmes de santé mentale, à condition qu’ils aient la formation appropriée.

Le Forum ministériel sur les toxicomanies et le mieux-être communautaire a clairement souligné la nécessité d’offrir davantage de programmes jeunesse de qualité pour appuyer le mieux-être mental chez les jeunes. « C’est un fait avéré que les programmes de prévention et d’intervention précoce sont plus rentables à long terme que les programmes de traitement. »[1]

La formation du Programme de résilience pour enfants et jeunes comprend une formation en premiers soins en santé mentale ainsi qu’une formation en connaissances physiques et en santé et développement physique.

Le Programme fournit du financement aux organisations qui offrent des services aux jeunes de moins de 25 ans, et aux enfants âgés de 6 à 12 ans.

Chaque année, le Programme de résilience pour enfants et jeunes fournira un financement de 15 000 $ à chaque collectivité des TNO. Le financement sera proposé aux administrations communautaires, aux administrations scolaires, et aux organisations qui offrent des services aux jeunes et aux enfants.

Le Ministère examinera le Programme en 2018 afin de garantir qu’il est offert de manière efficace (étape importante 2).

Liens vers d’autres activités gouvernementales

Cadre d’action pour la réforme et l’innovation en éducation : nouvelles orientations

Le ministère de la Santé et des Services sociaux, le ministère des Affaires municipales et communautaires, et le ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation ont élaboré le Cadre sur les choix santé du GTNO pour atteindre les objectifs pangouvernementaux relatifs aux choix santé.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la présente initiative, communiquez avec les ministères de l’Éducation, de la Culture et de la Formation ou des Affaires municipales et communautaires.

[1] Cap sur le mieux-être : Plan d’action 2012-2015 en santé mentale, alcoolisme et toxicomanie, page 13.

Offrir le Programme de résilience pour les enfants et les jeunes (en cours)
Réviser le Programme de résilience pour les enfants et les jeunes
 
4.5.4
Nous favoriserons l’apprentissage de la résilience chez les jeunes en aidant le personnel scolaire à enseigner les pratiques d’autorégulation.
Notes documentaires

SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE COMMUNAUTAIRE

Engagement 4.5.4 – Nous favoriserons l’apprentissage de la résilience chez les jeunes en aidant le personnel scolaire à enseigner les pratiques d’autorégulation.

Le ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation (MÉCF) travaille, avec l’appui du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), à élaborer un nouveau programme éducatif sur la santé et le mieux-être destiné aux élèves de la prématernelle à la 9e année. Dans ce programme, l’enseignant ne se contente pas de donner de l’information, mais encourage plutôt les élèves à trouver les réponses à des questions ayant un lien direct avec leur vie quotidienne. Cette approche est fondamentale pour stimuler la participation, encourager la résilience et favoriser le bien-être des élèves.

Le nouveau programme éducatif sur la santé et le mieux-être pour les élèves de la prématernelle à la 9e année explore la santé mentale, les relations saines, les transformations physiques des jeunes à la puberté, ainsi que la consommation et l’abus d’alcool et de drogues. Les stratégies d’autorégulation et de résilience sont au centre de l’approche proposée aux élèves pour les amener à prendre le contrôle de leur santé et de leur bien-être.

Au cours de l’année scolaire 2016-2017, on a mis au point un programme préliminaire pour les élèves de la 4e à la 6e année. Certains volets de ce programme ont fait l’objet d’un projet pilote à petite échelle (étape 1). Pendant l’année scolaire 2017-2018, les enseignants de toutes les régions du territoire ont mis à l’essai le programme préliminaire; la mise en œuvre complète est prévue pour 2018-2019.

La préparation du programme pour la 7e à la 9e année est en cours et devrait se terminer pendant l’année scolaire actuelle (2017-2018) (étape 2); la conception du programme destiné aux élèves de la prématernelle à la 3e année commencera en 2018-2019 (étape 3).

Outre ce programme, d’autres initiatives sont mises en place pour encourager l’adoption de stratégies d’autorégulation dans les classes ténoises. Au cours des années scolaires 2015-2016 et 2016-2017, chaque région a pu bénéficier d’un soutien intensif pour bien intégrer les notions d’autorégulation et de renforcement des capacités dans les écoles qu’elle avait ciblées. Tous les directeurs d’école ont été invités à présenter une demande de soutien pour mettre en œuvre l’approche d’autorégulation (p. ex. aide sur place, financement de ressources en lien avec l’autorégulation, perfectionnement du personnel).

Depuis 2015, tous les éducateurs ténois ont accès à ce qui suit :

  • Des cours en ligne gratuits sur la pleine conscience (un élément de base important de l’autorégulation);
  • Un club de lecture territorial sur le thème de l’autorégulation;
  • Des webinaires mensuels sur le renforcement des capacités d’autorégulation au cours desquels les écoles peuvent discuter des pratiques d’autorégulation qui leur semblent prometteuses;
  • Une invitation à envoyer des représentants de toutes les régions à un symposium estival sur l’autorégulation.

L’utilisation enthousiaste des ressources et mesures de soutien professionnel par les éducateurs ténois en dit long sur l’importance qu’ils accordent à l’autorégulation pour répondre aux besoins de leurs élèves.

Engagements connexes pris dans le mandat :

Engagement 2.2.1 – Nous mettrons en œuvre le Cadre d’action pour la réforme et l’innovation en éducation :

  • En appliquant la Directive sur l’intégration scolaire de la maternelle à la 12e année, qui offre une meilleure orientation sur les rôles et les responsabilités, qui augmente le nombre d’éducateurs au soutien des programmes et qui met plus l’accent sur la formation et la responsabilisation;
  • En mettant en œuvre une Directive renouvelée sur l’enseignement des langues autochtones et de la culture de base de manière à renforcer le rôle des écoles dans leur soutien au développement des langues autochtones et à incorporer la culture dans les programmes;
  • En mettant en œuvre un cadre de responsabilisation polyvalent pour le système d’enseignement de la prématernelle à la 12e année avec un programme intégré et des processus de communication de l’information financière;
  • En créant des choix pour augmenter les approches qui mènent les élèves à l’obtention d’un diplôme, pour améliorer le taux de diplomation et pour fournir de plus grands réseaux d’éducation postsecondaire;
  • En agrandissant le projet pilote d’apprentissage à distance aux TNO pour accroître l’accès à l’éducation secondaire de deuxième cycle aux élèves dans toutes les collectivités;
  • En entreprenant une étude de planification des choix pour la gestion des services partagés à travers les commissions scolaires des TNO.
Mettre à l’essai un nouveau programme scolaire sur la santé et le mieux-être destiné aux élèves de la 4e à la 6e année
Mettre à l’essai un nouveau programme scolaire sur la santé et le mieux-être destiné aux élèves de la 7e à la 9e année
Mettre à l’essai un nouveau programme scolaire sur la santé et le mieux-être destiné aux enfants de la prématernelle à la 3e année